PSG : la réponse cinglante de Leonardo à Thomas Meunier

Enrôlé par le Borussia Dortmund, le latéral belge avait réglé ses comptes ce jeudi matin dans la presse allemande avec le directeur sportif parisien. Le dernier cité n'a pas vraiment apprécié l'initiative et effectue une petite mise au point sur le cas Meunier au PSG.

Leonardo à la descente du bus du PSG
Leonardo à la descente du bus du PSG ©Maxppp

Tout comme Edinson Cavani, Thomas Meunier n'achèvera pas cette saison 2019-2020 avec le Paris Saint-Germain. Le latéral droit belge a pris la poudre d'escampette, direction Dortmund. Quelques semaines après avoir rallié le club allemand, le Diable Rouge a accordé une interview aux médias allemands où il justifie son départ soudain du PSG. Et le principal protagoniste a clairement rejeté la faute sur Leonardo, directeur sportif parisien, en précisant que ce dernier n'avait pas franchement favorisé les choses pour une prolongation de deux mois.

La suite après cette publicité

« Leonardo n'a jamais tenté de trouver un accord avec le BVB, encore moins avec moi ! Il voulait que je vienne jouer pour le PSG pratiquement gratuitement. Ensuite, on m'a dit par téléphone que je ne devais pas croiser qui que ce soit parce que je pouvais raconter des histoires troublantes. Cas typique de perte de réalité. Leonardo a déclaré à la presse en France que j'avais refusé de prolonger le contrat. Mais ce n'est pas vrai, je veux le dire très clairement, » a ainsi commenté l'international belge. Concrètement, le champion de France aurait donc joué un vilain tour à Meunier, et fait en sorte que son aventure parisienne s'achève en eau de boudin.

Leonardo lâche ses vérités sur le cas Meunier

Une intervention médiatique qui a excédé Leonardo, soucieux de rétablir sa vérité, suite au gigantesque tollé suscité par les déclarations de son ancien joueur. L'homme fort du sportif au sein du club francilien est sorti du silence et a dévoilé sa version au Parisien. Et celle-ci ne corrobore pas vraiment les propos tenus par Thomas Meunier... « Pour ces joueurs en fin de contrat, nous avons mis en place une politique commune : les prolonger de deux mois (juillet et août) afin de terminer les compétitions aux mêmes conditions que celles en vigueur dans leur contrat qui se finissait le 30 juin 2020. Thiago Silva, Eric Choupo-Moting et Sergio Rico ont accepté. Ils ont eu un comportement parfait. Thomas Meunier, lui, avait déjà signé au Borussia Dortmund. Je ne sais pas quand. Libre depuis le 1er janvier de s'engager où il veut, il était parfaitement dans son bon droit, » commente ainsi Leonardo.

Le dirigeant parisien explique ensuite qu'il a tenté de convaincre Dortmund de céder son nouveau latéral droit pour un prêt de deux mois. Mais les exigences réclamées par le BVB ont constitué un frein pour le directeur sportif du PSG. « Il a demandé le même salaire qu'au Borussia. J'ai appelé le Borussia pour obtenir un prêt et le club allemand a exigé un prêt payant. Dans ces conditions, c'était impossible. Il n'y avait aucune raison d'agir différemment avec lui. Le club ne lui a jamais manqué de respect. Il a toujours été titulaire, sauf évidemment quand il était blessé ou suspendu. On a essayé de le prolonger, il n'a pas voulu, c'est son droit, » confie ainsi Leonardo. Suffisant pour mettre un terme au feuilleton Thomas Meunier ?

Plus d'infos

Commentaires