Le coronavirus a complètement bouleversé les plans du Real Madrid pour Eduardo Camavinga

Selon la presse espagnole, le coronavirus est bel et bien venu contrecarrer les plans du Real Madrid avec le jeune milieu de terrain du Stade Rennais.

Eduardo Camavinga salue les supporters rennais
Eduardo Camavinga salue les supporters rennais ©Maxppp

Le Real Madrid fait probablement partie des clubs européens les moins touchés par la crise. Contrairement à ses rivaux, le Barça et l'Atlético, les Merengues n'ont par exemple pas eu besoin d'avoir recours au chômage partiel pour rémunérer les nombreux employés du club, et une baisse des salaires a été accordée avec les joueurs de l'équipe première. Il y a encore de l'argent dans les comptes, mais forcément, le club présidé par Florentino Pérez ne pourra pas faire de folies cet été.

La suite après cette publicité

Les décideurs madrilènes avaient pourtant des plans assez ambitieux. Le nom de Kylian Mbappé revenait sur la table presque quotidiennement forcément, mais c'est visiblement en 2021 que le club de la capitale espagnole compte passer à l'attaque. En revanche, deux autres jeunes joueurs au potentiel démesuré étaient attendus très rapidement : Eduardo Camavinga (Stade Rennais) et Erling Braut Håland (Borussia Dortmund), deux pépites qu'on ne présente plus à ce stade de la saison.

Sans le coronavirus, Camavinga serait déjà madrilène

C'est surtout vrai dans le cas du Rennais, puisque comme l'explique le quotidien Marca, les plans du Real Madrid avec le jeune milieu de terrain ont clairement été impactés par cette crise sanitaire et financière. « Si tout ça n'était pas arrivé, il aurait déjà été recruté », confie une source du club au journal. Les Merengues avaient effectivement repéré le joueur très tôt et avaient très bien avancé dans ce dossier, avant les derniers événements connus.

Marca rajoute que le Real Madrid n'abandonne pas, et que les différents changements institutionnels qui ont eu lieu au Stade Rennais ne seront pas un obstacle. Le franco-angolais reste le principal objectif, mais il faudra d'abord vendre des joueurs pour recruter, pour des raisons financières mais aussi des raisons de place dans l'effectif. Le feuilleton a pris un peu de retard, mais il ne fait que démarrer... Le principal concerné a lui décidé de botter en touche lors de sa première sortie médiatique concernant son avenir.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires