Monaco : Niko Kovac répond sans détour aux rumeurs sur son avenir

Le succès de Niko Kovac sur le banc de l'AS Monaco ne passe pas inaperçu en Allemagne, où quelques clubs le draguent. Le Croate répond.

Niko Kovac face à Brest
Niko Kovac face à Brest ©Maxppp
La suite après cette publicité

Toujours en course pour le titre de champion de France, l'AS Monaco, actuellement troisième au classement, a opéré un redressement spectaculaire sous les ordres de Niko Kovac. Le club de la Principauté, neuvième la saison passée, est redevenu compétitif et produit un football de qualité ces dernières semaines grâce à une jeunesse triomphante encadrée par quelques tauliers de grande qualité.

Et forcément, ça se voit. Et pas qu'en France. En Allemagne, où le technicien croate a officié à l'Eintracht Francfort et au Bayern Munich, son nom circule avec insistance dans certaines écuries à la recherche de changement, comme le Bayer Leverkusen ou le Hertha Berlin. Interrogé par Sport-Bild, l'entraîneur monégasque, sous contrat jusqu'en juin 2023, s'est montré très clair au sujet de son avenir.

Pas l'ombre d'un doute

«Un retour en Allemagne n'est pas un sujet pour moi pour le moment, c'est même inimaginable. Je suis très heureux à Monaco», a-t-il lâché avant de développer. «J'ai entraîné en Allemagne et en Autriche toute ma vie, ainsi qu'avec l'équipe nationale croate lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. C'est pourquoi je cherchais un nouveau défi. La France était et est une aventure très excitante pour moi. Je veux continuer sur cette voie ici. Pour moi, l'AS Monaco est là où je veux continuer à exercer. Je resterai entraîneur ici, moi et mon staff apprécions vraiment Monaco.»

Une prise de position des plus claires que l'intéressé justifie aussi par le fonctionnement de l'écurie princière, qui lui va parfaitement. «Pour la constitution de l'effectif et la planification de la saison prochaine, on fonctionne en collaboration très étroite avec Paul Mitchell et la cellule de recrutement. Nous parlons de tout, parlons ensemble aux cibles ou aux nouveaux joueurs potentiels. Je pense que c'est quelque chose dont chaque club a besoin, et c'est ce qui m'a poussé à m'inscrire ici. (...) La situation que j'ai trouvée à Monaco est la même qu'à l'époque à Francfort - et c'est exactement ce que vous voulez en tant qu'entraîneur. Vous voulez être inclus dans la planification de l'équipe», a-t-il conclu. L'ASM peut avoir le sourire !

Plus d'infos

Commentaires