Derby de Glasgow : les Rangers s'offrent le Celtic et relancent la course au titre

Cette fin d’année a été marquée par une énième confrontation entre le Celtic et les Rangers dans le derby d’Écosse, le Old Firm. Pour la première fois depuis 2010, les hommes de Steven Gerrard se sont imposés au Celtic Park (2-1) et reviennent donc à deux points (avec un match en moins) d’un rival plus que menacé dans la course au titre.

Nikola Katic célèbre le but de la victoire des Rangers !
Nikola Katic célèbre le but de la victoire des Rangers ! ©Maxppp

L’ambiance des fêtes de fin d’année se mêlait parfaitement à un Celtic Park plein à craquer. En effet, les fans de football avaient rendez-vous avec la 21e journée de Scottish Premiership qui mettait en avant le Celtic FC et les Rangers pour le dernier derby d’Écosse de l’année 2019, et donc de la décennie. Avant le coup d’envoi, les locaux restaient sur deux victoires contre leur rival cette saison. La première, en championnat à l’Ibrox Park (2-0). Ensuite, ces derniers se sont également imposés en finale de League Cup sur la plus petite des marges (1-0) début décembre. Face à eux, les joueurs de Steven Gerrard ne s’étaient plus imposés sur la pelouse rivale depuis 2010. Ils avaient alors là l’occasion de terminer l’année en beauté tout en relançant la course au titre. En effet, cinq petits points séparaient les deux équipes au classement (52 points contre 47), mais avec un nombre de matches différent (19 pour les Bhoys contre 18 pour les Gers). L’heure était également à un duel d’attaquant. Tous les deux titulaires au coup d’envoi, Odsonne Edouard et Alfredo Morelos étaient en course au tableau des buteurs avec respectivement onze et douze réalisations. Tout était donc à jouer dans ce rendez-vous de fin d’année.

La suite après cette publicité

Après une minute d’applaudissement, le coup d’envoi était donné devant environ 60 000 supporters par les Rangers. Les premières minutes étaient à mettre au compte des visiteurs qui ont profité des contres et autres relances peu maîtrisées du Celtic pour avoir le contrôle du ballon. Cependant, le manque de réalisme était également de la partie à l’image de la reprise de Tavernier qui est passée largement au-dessus (8e). Côté Celtic, l’homme fort de ce début de match n’était autre que Christopher Jullien. L’ancien joueur du Toulouse Football Club était partout pour contrer les offensives adverses. À la suite de cela, les locaux parvenaient enfin à se montrer devant la surface d’Allan McGregor sans pour autant être dangereux. À l’inverse, Alfredo Morelos, lui, a été remuant, s’offrant les seules occasions franches de ces premières minutes avec deux frappes finalement captées par Fraser Forster (13e, 16e). La pression se faisait de plus en plus forte pour le leader qui n’arrivait pas à poser le pied sur le cuir, et laissant de plus en plus d’occasions a son rival. Mais contre toute attente, les Rangers offraient un penalty généreux à Ryan Christie suite au tirage de maillot de Nikola Katić sur Christopher Jullien dans la surface de réparation. Mais le numéro 17 a finalement buté sur un portier qui a plongé du bon côté (33e).

Un penalty manqué et un match enfin lancé

Cette occasion a relancé le Celtic, demandant à Steven Davis d’effectuer un sauvetage miracle sur sa ligne après un corner (34e). Mais les rebondissements étaient eux aussi au rendez-vous. Sur un contre, les joueurs de Steven Gerrard ont tout simplement ouvert le score. Borna Barišić, sur le côté gauche, a trouvé Ryan Kent dans la surface. Ce dernier enroulait le ballon du pied gauche en première intention et trompait Forster avec l’aide du poteau (1-0, 36e). Mené au score, le Celtic ne s’est pas arrêté là et a été chercher l’égalisation. Une opération réussie cinq minutes après l’ouverture du score. En dehors de la surface, Callum McGregor déclenchait une frappe contrée involontairement du bras par Odsonne Edouard, trompant par la même occasion le gardien des Rangers à contre-pied (1-1, 41e). Le jeu continuait à aller d’un côté à l’autre, mais sans but supplémentaire au terme des deux minutes de temps additionnel de la première période qui a renvoyé les 22 acteurs au vestiaire.

L’arbitre de la rencontre sifflait un deuxième acte dont la physionomie ressemblait aux premières minutes. Les Gers pouvaient reprendre l’avantage au score, mais leur numéro 20 Morelos manquait de justesse le cadre à bout portant en coupant la trajectoire du ballon déposée devant le but par Kent (50e). Les joueurs de Neil Lennon se faisaient ensuite punir peu avant l’heure de jeu. Sur corner, le défenseur croate Nikola Katić s’élevait plus haut que Kristoffer Ajer et trompait le portier adverse de la tête (2-1, 56e). Le score ne pouvait pas rester là, c’est en tout cas ce que souhaitaient les Bhoys qui se sont tout de même procurés une occasion d’égaliser, mais Davis sauvait une nouvelle fois les siens sur sa ligne après la tête de Jullien (65e). Suite à cela, Odsonne Edouard se réveillait lui aussi dans cette rencontre, mais la frappe de l’ancien Parisien a vu McGregor s’employer pour envoyer le ballon en corner (67e). Dans cette dynamique, l’entraîneur du Celtic effectuait ses premiers changements avec notamment l’entrée d’Olivier Ntcham (66e). Mais rien n’y faisait. Le score, malgré les occasions d’un côté comme de l’autre, en restait là. A noter tout de même l'expulsion de Morelos suite à son second carton jaune après une simulation dans le temps additionnel (90e+5). Une opération plus que parfaite pour les Rangers de Steven Gerrard qui reviennent donc à deux points de leur rival au classement avec un match en moins. Bien trop brouillon dans son jeu, le leader devra se relancer et compter sur un faux pas de son bourreau du jour pour garder son titre de champion d’Écosse.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires