PSG : Thomas Tuchel en a marre !

Vainqueur sans gloire du RB Leipzig sur un penalty généreux accordé en début de rencontre, le PSG s'est relancé dans son groupe de Ligue des Champions, mais le visage affligeant montré ce mardi soir ne laisse augurer rien de bon. Et Thomas Tuchel n'a pas caché son agacement en conférence de presse...

Thomas Tuchel au bord de la pelouse
Thomas Tuchel au bord de la pelouse ©Maxppp
La suite après cette publicité

Gagner pour rester en vie dans le groupe H de la Ligue des Champions. Tel était le défi de Thomas Tuchel et son équipe, opposé au RB Leipzig au Parc des Princes ce mardi soir. Gagner, le PSG l'a fait. Pour le reste, on repassera. Rarement on aura vu le club de la capitale autant malmené sur sa pelouse, avec seulement 38 % de possession sur l'ensemble du match ! Des grands dégagements de Danilo, Paredes ou Florenzi, un milieu de terrain totalement dépassé dans l'intensité et incapable de dicter le tempo, des attaquants livrés à eux-mêmes et pas inspirées, rien n'allait dans le bon sens ce mardi soir.

Positionnés très bas sur le terrain, les hommes de Tuchel semblaient suivre le plan édicté par leur entraîneur. Et dès la fin du match, Marquinhos a tenté de justifier la prestation indigente de son équipe. « Oui, il y a aussi beaucoup de choses que les gens ne savent pas avec les blessures et douleurs des joueurs. On n’a pas été dans le meilleur niveau pour faire un match exceptionnel. Le plus important était la victoire, on n’a peut-être pas brillé mais on a obtenu les trois points qui étaient importants pour la suite », a-t-il déclaré sur RMC Sport. Leandro Paredes, sur Téléfoot, a également accrédité la thèse d'un effectif diminué physiquement. « Nous savions le match qui nous attendait, on n’était pas physiquement assez armé pour jouer d’égal à égal, alors on a décidé de défendre et s’appuyer sur des contres pour faire la différence. On savait que ce serait un match difficile. »

Tuchel explose en conférence de presse

La fatigue et des joueurs diminués pour expliquer un schéma de jeu rudimentaire, pourquoi pas. Mais comment justifier un tel déchet technique ? Seulement 75,7 % de passes réussies ce soir pour le club francilien, pourcentage le plus faible de l'ère QSI en phase de poules de Ligue des Champions. Le discours de Thomas Tuchel était donc attendu en conférence de presse. Et l'Allemand était remonté, échaudé par des premières questions sur la qualité de jeu de son équipe. « On a joué avec un grand cœur, on a défendu. On a joué avec beaucoup de solidarité. On a défendu avec un grand coeur, toujours ensemble. On a gagné grâce à ça et je ne vais pas dire pardon pour ça. »

Et de justifier la mauvaise qualité de jeu. « J'ai vu une statistique qui dit qu'il nous manque 7 joueurs par match depuis le début de la saison. Si vous attendez le meilleur PSG avec cette statistique, c'est votre droit. Vous attendez beaucoup de nous, nous aussi. Aujourd'hui c'était nécessaire de répondre à tous les problèmes, ce n'était pas possible de sortir le ballon sous pression. » Relancé une fois de plus sur une possible fébrilité de ses hommes, Tuchel a alors explosé. « J'ai l'impression que vous demandez toujours les mêmes choses et ce sont toujours les mêmes questions. Vous pouvez poser la question dans le vestiaire si vous avez les couilles de faire ça ! Les joueurs sont morts. Ils ont tout donné. Tout donné ! Donner le cœur, tout donner physiquement. Je suis fatigué de répondre toujours à vos attentes comme ça Fatigué ! Si vous avez le courage, posez cette question dans le vestiaire. Vous trouverez des gars qui sont cuits. Ils ont tout donné. » Plus agacé que jamais, Thomas Tuchel doit lui aussi retrouver de la sérénité.

Plus d'infos

Commentaires