OM : le retour en grande pompe de Jordan Amavi

Suspendu trois matches après sa bagarre lors du Classique contre le PSG, Jordan Amavi a fait fort samedi soir contre Bordeaux. Déjà titulaire contre l'OL avant la trêve, le latéral gauche a cette fois-ci été décisif.

Jordan Amavi buteur face à Bordeaux
Jordan Amavi buteur face à Bordeaux ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sans réel concurrent pendant plusieurs mois, Jordan Amavi a vu le Japonais Yuto Nagatomo arriver sur la Canebière cet été. Mais pas de quoi inquiéter le natif de Toulon. Présent lors des deux premières rencontres du club phocéen en Ligue 1, le latéral gauche olympien avait finalement vu rouge contre le Paris Saint-Germain à cause d'une bagarre avec Layvin Kurzawa. Résultat, ce dernier a écopé de trois matches de suspension par la Commission de Discipline de la LFP. Mais après sa longue absence, le joueur de 26 ans est revenu plus fort.

Auteur d'un match intéressant face à l'Olympique Lyonnais avant la trêve internationale (1-1), Jordan Amavi a fait encore mieux samedi soir à l'Orange Vélodrome, face aux Girondins de Bordeaux (3-1). Omniprésent dans son couloir, l'ancien joueur d'Aston Villa a d'abord obtenu un penalty, finalement manqué par Florian Thauvin, avant de signer le but du break d'un bon coup de tête sur un coup-franc de son coéquipier. Infatigable, le principal concerné a ensuite frappé vers le but et Pablo a dévié sa frappe dans son propre but pour le 3-0, avant la réduction du score de Maja.

J'ai été repris par mon père (pour sa bagarre avec Kurzawa)

83 ballons touchés, 3 frappes sur les 6 de son équipe et donc 1 but. Jordan Amavi a été très important et il a forcément savouré après la partie. «C'est une très belle soirée, d'autant plus qu'il y a la victoire au bout. Maintenant, on va rentrer, se reposer et préparer le match de mercredi (face à l'Olympiakos en C1). (...) C'est sûr que cette année, on avait mal commencé à domicile et on se devait de gagner ce soir. C'est ce qu'on a réussi à faire et ça fait du bien au moral», a expliqué le latéral au micro de Canal +.

Mais surtout, l'ancien Villan a expliqué comment il avait vécu sa longue suspension. Et son père a joué un rôle important : «j'ai été repris par mon père qui m'a dit qu'il ne voulait plus voir ça sur un terrain de foot. Donc après, j'en ai profité pour travailler à l'entraînement et même en faire un peu plus, vu que je n'avais pas match le week-end. C'est important pour moi de prouver tous les jours à l'entraînement, de prouver au coach qu'il peut compter sur moi. Après, avec Yuto, on a une bonne relation, on discute bien, il s'est bien intégré et son expérience est nécessaire pour l'équipe et pour moi.» L'OM a donc un latéral gauche en pleine forme. Une bonne nouvelle avant le retour du club en Ligue des Champions.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires