Deux joueurs suspendus 4 ans par la FIFA

Le logo de la FIFA
Le logo de la FIFA ©Maxppp

La FIFA ne plaisante pas en matière de dopage. Sur son site officiel, l’instance dirigeante du football mondial a indiqué avoir infligé à deux joueurs une suspension de quatre ans pour dopage. Les faits reprochés se sont produits lors de matches comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

La suite après cette publicité

«La Commission de Discipline de la FIFA a imposé une période d’inéligibilité de quatre ans aux deux joueurs suivants en raison de violations antidopage lors de matches qualificatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ : Erick Alejandro Rivera (Salvador), contrôlé positif au Clostebol à l’issue d’un match disputé le 8 septembre 2021 ; Sabri Ali Mohamed (Djibouti), contrôlé positif à de la testostérone exogène à l’issue d’un match disputé le 12 novembre 2021. En raison de la présence des substances interdites susmentionnées (ces deux substances étant classées en tant que substance non spécifiée "S1.1 Stéroïde anabolisant androgène" dans la Liste des interdictions 2021 – Standard international du Code mondial antidopage) dans les échantillons fournis par les deux joueurs, ces derniers sont coupables d’infractions à l’art. 6 du Règlement antidopage de la FIFA et à l’article 17 du Code disciplinaire de la FIFA. Les périodes de suspension provisoire déjà purgées par les deux joueurs ayant été déduites de leur période d’inéligibilité de quatre ans, MM. Rivera et Ali Mohamed sont respectivement suspendus jusqu’au 5 octobre 2025 et au 11 juillet 2026. Conformément à l’article 30 du Règlement antidopage de la FIFA, ces suspensions s’appliquent notamment à tous les matches nationaux et internationaux, amicaux ou officiels», indique le communiqué.

Plus d'infos

Commentaires