Monaco : Leonardo Jardim, Vadim Vasilyev, les vérités de Dmitri Rybolovlev

Dmitri Rybolovlev est le grand patron de l'AS Monaco, toujours en difficulté depuis quelques années. Le Russe est revenu sur ses décisions à propos de Vadim Vasilyev et de Leonardo Jardim.

Dmitri Rybolovlev et le Prince Albert lors de la rencontre entre l'ASM et l'ASSE
Dmitri Rybolovlev et le Prince Albert lors de la rencontre entre l'ASM et l'ASSE ©Maxppp

Le 23 décembre 2011, Dmitri Rybolovlev devient actionnaire majoritaire à 66% de l'AS Monaco, alors en Ligue 2. L'objectif dans un premier temps est de maintenir le club, qui est très mal en point dans l'antichambre de l'élite. Dans la foulée, il reviendra en Ligue 1, jouera une demi-finale de Ligue des Champions quelques années plus tard tout en étant sacré champion de France et en sortant de son centre de formation un joueur qui s'appelle Kylian Mbappé.

La suite après cette publicité

Mais, depuis, la gestion du club est assez étrange. Dans une longue interview accordée à Monaco-Matin, le grand patron russe de la formation du Rocher, Dmitri Rybolovlev, a expliqué ses points de vue sur deux de ses anciens hommes. Tout d'abord son ami, avec qui il a fait progresser le club et aujourd'hui devenu agent de joueur, Vadim Vasilyev. « Le moment le plus douloureux, c’est la décision de remercier Vadim Vasilyev », commence-t-il par expliquer, avant de poursuivre.

« Je continue de penser que ma décision de rappeler Leonardo était juste. »

« Évidemment, Vadim a beaucoup fait pour l’AS Monaco. Lorsqu’il était en poste, le club a eu beaucoup de succès. C’était nos succès communs. Ensuite, il a commis des erreurs sérieuses dans la gestion du club », lâche-t-il sans préciser de quoi il s'agit réellement. Autre chose étrange, le dossier Leonardo Jardim. Le 11 octobre 2018, il est licencié de l'ASM avant d'être rappelé en urgence le 25 janvier 2019 pour reprendre le flambeau de Thierry Henry et sauver le club de la relégation. Ce sera chose faite.

« Je continue de penser que ma décision de rappeler Leonardo était juste. Je lui suis reconnaissant d’avoir alors accepté la proposition de revenir, et d’avoir sauvé le club de la relégation. L’objectif à court terme, celui de rester en Ligue 1, a été atteint. Les circonstances ont fait que ce n’est pas allé plus loin… Je lui serai toujours reconnaissant pour ce retour, et pour tout ce qu’il a fait au club », a-t-il enfin avoué. Pas beaucoup de mea culpa, donc...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires