OM : Jorge Sampaoli ne regrette pas ses choix

C'est un OM modifié qui s'est présenté hier soir à Angers. Et s'ils ont su ramener le point du match nul, les Phocéens n'ont pas été emballants. Mais rien d'anormal pour Jorge Sampaoli.

Jorge Sampaoli lors du match Angers-OM
Jorge Sampaoli lors du match Angers-OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Pour s'imposer à Angers et rester dans la roue du Paris Saint-Germain, l'Olympique de Marseille avait proposé un onze de départ très remanié. Outre les premières de Jordan Amavi et de Duje Caleta-Car, Jorge Sampaoli avait décidé d'aligner également une attaque new-look avec Bamba Dieng, Amine Harit et Luis Henrique. Résultat : un 0-0 un peu laborieux. Pas de quoi remettre en question la politique du turnover instaurée par Sampaoli.

«On a eu trois ou quatre occasions nettes pour gagner le match. Angers a joué très regroupé derrière. Si on a eu des difficultés à se créer des situations dangereuses, c'est parce qu'il y avait beaucoup de leurs joueurs en défense, ce n'est pas à cause du turnover. Comme nous devons jouer tous les trois jours, ce sera normal de voir les joueurs changer vu le programme à venir de l'équipe», a déclaré l'Argentin en conférence de presse, avant de poursuivre.

Sampaoli ne changera pas son fusil d'épaule

«Le fait d'avoir beaucoup de joueurs entrant et sortant de l'équipe nous donne la possibilité d'avoir beaucoup de joueurs en concurrence qui essayent de jouer de la même manière. L'intention la plus importante de l'équipe, c'est d'avoir essayé de gagner. Les pertes de balle sont de notre fait, pas parce que notre adversaire à voulu nous presser». Pourtant, si Angers n'a effectivement pas affiché un visage conquérant, l'OM n'a pas brillé non plus, surtout en attaque.

Outre les deux gros ratés de Luis Henrique (14e) et de Dieng (83e) face à Paul Bernardoni, les Phocéens n'ont presque pas eu d'action chaude au compteur. Mais là encore, l'Argentin a la réponse. «Ce qui nous a le plus coûté, c'est d'attaquer. On n'a pas eu le même volume d'attaque que d'habitude, mais on a une équipe jeune. Il faut insister. On aura d'autres matches comme ça, et il faudra avoir beaucoup de pression pour battre des défenses aussi serrées».

Plus d'infos

Commentaires