Ça coince pour le rachat de Newcastle

Un micro de beIN Sports
Un micro de beIN Sports ©Maxppp

Çela ne devait plus faire de doutes. Newcastle était sur le point d’être racheté par un consortium dirigé par l’Arabie Saoudite pour 300 millions de livres sterling, soit 331 millions d’euros. Mais alors que tout semblait en bonne voie, la prise de contrôle de Newcastle United serait devenue plus qu’incertaine après avoir pris une tournure inattendue lorsque le gouvernement saoudien, en conflit permanent avec le partenaire de diffusion de la Premier League, BeIN Sports, comme nous l’avions évoqué hier, a interdit au groupe basé au Qatar d’opérer dans le royaume.

Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir les instances qataris qui ont vu cette décision comme « absurde à tous les niveaux». Une chose est sûre, le conflit n’est pas prêt de s’arrêter entre les deux pays, ce qui pourrait faire défaut au club anglais de Newcastle, en attente d’un rachat, expliquent le Times et le Guardian.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires