Montpellier, EdF Espoirs : Elye Wahi, la saison de la confirmation

En plus d'être devenu un titulaire indiscutable au MHSC, l'attaquant français Elye Wahi s'est rapidement illustré sous le maillot des Bleuets lors de la dernière trêve internationale. Une première réalisation chez les Espoirs qui confirme son début de saison canon avec la formation héraultaise.

Elye Wahi sous les maillots de Montpellier et de l'équipe de France Espoirs
Elye Wahi sous les maillots de Montpellier et de l'équipe de France Espoirs ©Maxppp
La suite après cette publicité

À seulement 19 ans et 269 jours, l'attaquant du Montpellier HSC Elye Wahi est rapidement devenu l'une des attractions de cette Ligue 1 édition 2022/2023. Auteur de 10 buts la saison passée sous le maillot orange et bleu, le natif d'Evry-Courcouronnes avait déjà démontré sa précocité à toute l'Europe : en plus d'avoir été le meilleur buteur chez les joueurs nés en 2003 ou après - et accessoirement l'un des meilleurs chez les moins de 21 ans - il est également devenu le troisième plus jeune joueur à inscrire 10 réalisations ou plus en L1 derrière Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé et le plus jeune de l'histoire du MHSC. Un premier exercice plein de promesses qui n'a pas laissé insensibles les prétendants étrangers, dont certains étaient déjà prêts à le déloger de l'Hérault à l'été 2021.

En plus d'avoir prolongé son contrat jusqu'en 2025, Montpellier n'a pas souhaité laisser partir son numéro 21 à moins de 30 millions d'euros lors du dernier mercato estival. En effet, comme nous vous en informions fin mai dernier, plusieurs clubs plus huppés en L1, mais aussi en Premier League et en Bundesliga l'avaient dans le viseur. Néanmoins, avec les départs de Gaëtan Laborde et Andy Delort un an auparavant, l'attaquant de 19 ans a senti qu'il pouvait devenir plus important dans l'effectif pailladin : «cette année, je suis au MHSC, je suis très content d’y être et j'y continuerai ma progression. Pas de touches ? Pas que je sache en tout cas (sourire)», avait-il déclaré au micro de Prime Video. En seulement deux mois, il a déjà réussi à se faire une belle place dans le championnat de France.

Un début de saison canon

Pour cette nouvelle saison chez les pensionnaires du stade de La Mosson, Elye Wahi s'impose déjà comme un titulaire indiscutable dans le secteur offensif d'Olivier Dall'Oglio, peu importe le dispositif tactique ou sa position. En effet, avec la blessure de Stephy Mavididi et les arrivées de Wahbi Khazri et Arnaud Nordin, le joueur de 1,84m, avant-centre de formation, peut aussi évoluer dans le couloir gauche de l'attaque, offrant ainsi à son entraîneur plusieurs solutions tactiques en cas de coaching. Une polyvalence qui lui a valu d'être titulaire lors des 8 journées. La confiance accordée par son coach s'est avérée payante, avec déjà 4 buts au compteur et une passe décisive en seulement deux mois. À titre de comparaison, il avait attendu la 12e journée l'an passé pour ouvrir son compteur buts.

Dans un entretien accordé au Midi Libre, le meilleur buteur du MHSC cette saison a expliqué tout le travail effectué qui l'a amené à réaliser cette superbe entame d'exercice : «je n’étais pas prêt l’an passé à être titulaire. J’ai pris conscience de certaines choses en termes d’hygiène de vie, sommeil et alimentation. Avant, je prenais ça un peu par-dessus la jambe, mais tout a changé pour réussir la saison de la confirmation.» Comprenant l'importance qu'il peut acquérir pour sa deuxième saison pleine en professionnel, l'international U19 tricolore (10 sélections, 4 réalisations) affiche une forme physique remarquable mais également un état d'esprit irréprochable, que ce soit dans le jeu ou dans l'effort collectif. Autre statistique pour illustrer cette prise de conscience : flashé à 35,28 km/h, il est le troisième joueur le plus rapide de l'Hexagone, à égalité avec deux Jonathan (Clauss et David) et juste derrière Kylian Mbappé et Terem Moffi.

Ce changement de mentalité ne lui bénéficie pas seulement en club : s'il est un habitué de l'équipe de France des moins de 19 ans, cette année sous les ordres de Landry Chauvin, Elye Wahi a eu la chance de goûter à la sélection Espoirs en raison de la blessure de Mohamed-Ali Cho (Real Sociedad). Une convocation inattendue pour le Montpelliérain, qui a rejoint son coéquipier en club Joris Chotard, souvent présent chez les U21. Après avoir attendu sa deuxième apparition en pro pour inscrire son premier but avec Montpellier, Wahi a réitéré cet exploit en bleuet en égalisant face à la Belgique, un quart d'heure après son entrée. De quoi confirmer les espoirs portés en lui et présager une brillante carrière...

Plus d'infos

Commentaires