Nice : l'année galère du malheureux Kasper Dolberg

Ce vendredi soir, l'OGC Nice va affronter le Stade Rennais pour le compte de la 27ème journée de Ligue 1. Les Aiglons seront toujours privés de Kasper Dolberg qui vit décidément une saison compliquée.

Kasper Dolberg lors de Nice-Lille
Kasper Dolberg lors de Nice-Lille ©Maxppp
La suite après cette publicité

Kasper Dolberg ne veut pas traverser cette saison 2020-21 comme un fantôme. Pourtant, le Danois vit un exercice 2020-21 pour le moins compliqué. Après une première saison honorable (11 buts et 3 passes décisives en 23 apparitions), l'ancien joueur de l'Ajax Amsterdam, première recrue de l'ère INEOS, comptait confirmer les espoirs placés en lui. Malheureusement, tout ne se passe pas comme il le souhaitait. Pourtant, tout avait plutôt bien commencé. Muet lors de la 1ère journée, il avait ensuite enchaîné avec un doublé face à Strasbourg le 29 août (2-0, 2ème journée). Mais le footballeur de 23 ans connaissait ensuite un mois de septembre terrible.

Vols, covid-19 et blessures

Un an après le vol de sa montre d'une valeur de 70 000 euros par Lamine Diaby-Fadiga, il était cette fois-ci victime du vol de sa voiture (une Porsche), puis d'un cambriolage (2000 euros et plusieurs téléphones dérobés, ndlr) le 11 septembre alors qu'il était en sélection nationale. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, il avait aussi été testé positif à la covid-19. Absent quelques rencontres, il avait retrouvé son équipe le 27 septembre. Le temps de jouer deux rencontres, il était victime d'une petite entorse de la cheville gauche en sélection qui lui avait fait manquer une rencontre en club. De retour, il retrouvait le chemin des filets face à Lille le 25 octobre (1-1, 8ème journée), après quatre matches sans marquer. On se disait que sa saison était enfin lancée. Mais on se trompait.

Après quatre rencontres avec Nice, il était de nouveau à l'infirmerie à la mi-novembre, après avoir été touché à la hanche avec le Danemark. Et son absence se prolongeait de quelques jours puisqu'il était à nouveau positif à la covid-19 le 25 novembre. Débarrassé de ses soucis de santé, il retrouvait les Aiglons le 13 décembre face à Rennes et enchaînait, jouant ainsi 6 rencontres. La dernière date du 3 février face à Monaco (23ème journée). A ce moment-là, le Danois n'affichait pas le niveau de jeu attendu et restait sur une série de 10 matches sans marquer, puisque son dernier but remontait au 25 octobre. Soit un peu plus de trois mois. Une disette qui ne l'inquiétait pas vraiment comme il l'avait expliqué en conférence de presse.

Dolberg espère enfin lancer sa saison

«Quand on est attaquant, on entre sur le terrain pour ça, pour marquer. Qu'on marque beaucoup ou pas du tout, ça ne change rien : on veut marquer. J'ai eu deux difficultés cette année. Il y a eu des hauts et des bas, mais c'est comme ça le football. En ce moment je suis très content. Je n'ai l'impression que c'est difficile d'être à ma place (...) Je dirais que c'est très humain d'avoir des doutes, surtout quand de telles situations arrivent et que tu penses que tu as le monde entier contre toi. Mais, de manière générale, j'ai une bonne confiance en moi, je connais mes qualités». Serein, Dolberg, dont le nom avait filtré à Leipzig durant le mercato d'hiver, était finalement encore trahi par son corps.

Le 7 février, il se faisait opérer de l'appendicite. Un nouveau coup dur pour les Azuréens et le natif de Silkeborg. Mais après une vingtaine de jours d'absence, il a fait son retour à l'entraînement cette semaine a annoncé Nice-Matin. Toutefois, l'attaquant était trop juste pour affronter Rennes ce vendredi selon Adrien Ursea : «Kasper ne s’est pas entraîné depuis à peu près deux semaines donc il a dû perdre de la condition physique. Il est en train de bien "ramer". C’est dommage car avant cet accident, il était vraiment en forme, il avait retrouvé ses sensations». Malheureux et maudit depuis le début de l'exercice 2020-21, Kasper Dolberg espère pouvoir enfin lancer sa saison une fois de retour sur le rectangle vert et rattraper le temps perdu. Nice comme lui n'attendent que ça !

Plus d'infos

Commentaires