Premier League : Arsenal toujours en quête d'identité

Dimanche, Arsenal accueille Manchester City pour le compte de la 25ème journée de Premier League. L'occasion pour les hommes de Mikel Arteta de s'appuyer sur les belles choses entrevues face à Leeds (4-2). Et de prétendre enfin à une certaine stabilité sur le terrain ?

Mikel Arteta sur le banc d'Arsenal
Mikel Arteta sur le banc d'Arsenal ©Maxppp
La suite après cette publicité

En football, l'identité de jeu incarnée par une équipe cristallise souvent l'attention des observateurs. Ces derniers se délectent ainsi à décrypter les différents schémas tactiques, circuits de passes utilisés, évolution du bloc équipe sur les phases offensives et défensives... L'essence même du ballon rond pour les techniciens. Depuis son intronisation sur le banc d'Arsenal, Mikel Arteta tente d'inculquer à ses joueurs ses préceptes de jeu.

Et depuis le début de saison, le manager espagnol n'est pas franchement parvenu à trouver la formule gagnante. Entre méforme de certains joueurs, faits de jeu, blessures, les Gunners végètent à une décevante dixième place en Premier League. Mais le dernier succès obtenu face à Leeds (4-2) le week-end dernier laisse entrevoir de belles perspectives pour le club londonien.

La rédemption d'Aubameyang, Odegaard offre une palette élargie à Arsenal

Premier élément de satisfaction pour Arteta, le retour au premier plan de son capitaine Pierre-Emerick Aubameyang auteur d'un triplé pour son retour dans le onze. Au sein d'un 4-2-3-1 avec Odegaard en pourvoyeur d'offrandes, l'attaquant gabonais s'est régalé quand Alexandre Lacazette a traîné son spleen comme un boulet lors des trois derniers matchs. Car le succès d'Arsenal face au Leeds United de Marcelo Bielsa repose sur une nouvelle dynamique insufflée par Arteta et sa faculté à redistribuer les cartes au sein de son effectif.

Après avoir tenté de relancer Nicolas Pépé buteur face à Wolverhampton, le technicien ibérique n'a pas hésité à s'appuyer à nouveau sur Dani Ceballos et surtout à donner les clés du jeu à Martin Odegaard. Le tout en repositionnant sur le côté le talentueux Smith-Rowe. Des choix payants qui se sont matérialisés par une animation plaisante sur le pré et ont contribué à l'épanouissement de Pierre-Emerick Aubameyang sur le front de l'attaque.

L'efficacité, nouvelle arme d'Arsenal ?

Car si l'ancien adjoint de Pep Guardiola tâtonne encore sur le choix des hommes, ce dernier a su tout de même imposer sa griffe sur certains aspects du jeu. Désormais, Arsenal sait s'appuyer sur un certain pragmatisme et utilise à bon escient les contres attaques notamment à l'extérieur. Lors de sa dernière victoire en Premier League face à Leeds, les Gunners se sont distingués par un pressing tout terrain, en harcelant le porteur de balle. « Nous devrions mieux gérer le jeu de manière à ce que lorsque nous gagnons 4-0, nous devrions simplement avoir le ballon et les faire courir au lieu de nous faire courir. Il y a encore beaucoup à apprendre mais évidemment, surtout cette première mi-temps, c'était vraiment positif, » décryptait ainsi Hector Bellerin sur le site officiel d'Arsenal.

En quête de repères pour son équipe, Mikel Arteta souhaite s'appuyer sur la belle copie rendue par ses ouailles le week-end dernier. « Nous avons été beaucoup plus efficaces et mieux organisés. Nous avons pris notre temps quand il le fallait, nous avons créé du mouvement, nous nous sommes projetés vers l'avant, nous avions de la présence dans la surface... Nos prises de décisions ont été meilleures et notre efficacité dans le dernier geste également. Plusieurs de nos frappes ont été cadrées et c'est une grosse différence quand vous voulez marquer des buts, » analysait le coach du club londonien. Des fondations solides pour achever cette saison en boulet de canon ? Les supporters d'Arsenal en rêvent éveillés...

Plus d'infos

Commentaires