Ike Ugbo a été approché par l'OM ©Maxppp

Pourquoi Iké Ugbo a dit non à l'OM

L'Olympique de Marseille a pensé à lui pour renforcer son attaque. Mais Iké Ugbo en a décidé autrement.

La suite après cette publicité

C'est un secret de polichinelle, l'Olympique de Marseille se cherchait un attaquant en fin de mercato pour compenser l'absence d'Arkadiusz Milik (27 ans), qui se remet toujours d'une longue blessure au genou contractée avec l'Euro 2020. Parmi les nombreuses cibles de Pablo Longoria figurait notamment Iké Ugbo (23 ans), comme nous vous l'avions expliqué en exclusivité à l'époque.

L'Ibère avait été séduit par les qualités du jeune Anglais, né d'un père nigérian et d'une mère française, véritable révélation du côté du Cercle Bruges la saison passée (16 réalisations en 34 apparitions en Jupiler Pro League). Seulement, l'intéressé, qui a choisi de défendre les couleurs des Super Eagles, a finalement préféré rejoindre le KRC Genk. Un choix qu'il a expliqué dans les colonnes du magazine belge Sport/Foot Magazine.

Marseille ? Peut-être une erreur

«Le jeune Ugbo aurait peut-être opté pour Marseille : un grand club, dans le sud de la France, près de la famille (qui vit à Nice, ndlr). La perspective de jouer contre Lionel Messi (au Paris SG)... Mais le Ugbo d’aujourd’hui pense que ça aurait peut-être été une erreur. Après le Cercle, Genk me semble être l’étape idéale pour franchir un pas supplémentaire», a-t-il expliqué. Une décision mûrement réfléchie pour celui qui se définit comme «rapide et costaud», «dans le style de Thierry Henry».

«Pourquoi Genk ? Surtout en raison des joueurs qui ont fait leur trou ici dans le passé. Lorsque je vois où ils sont arrivés... Quand on est jeune, on ne prête pas trop attention à ce genre de choses, sinon je serais venu plus tôt. J’ai discuté avec le club en fin de saison dernière et ils avaient un beau projet pour moi. D’autres équipes se sont manifestées, mais je sentais que je pourrais trouver ici ce dont j’avais besoin à ce moment-ci de ma carrière. C’est le projet qui m’a séduit. Je ne suis pas encore arrivé au niveau où je peux envisager de gagner la Ligue des Champions, ou de jouer un rôle majeur ailleurs. Je dois me montrer plus malin dans mes choix», a-t-il conclu. Dommage pour l'OM ? L'avenir nous le dira. Genk, avec qui il a déjà marqué une fois en deux entrées en jeu, se frotte les mains.

Plus d'infos

Commentaires

Plus de commentaires

Articles recommandés

Voir plus