S’imposer pour ne pas plonger dans la crise. Battu par l’Apollon Limassol (1-3) jeudi dernier lors de la dernière journée de la phase de poules de Ligue Europa, l’Olympique de Marseille avait enregistré un quatrième match d’affilée toutes compétitions confondues sans victoire. Privés de match le week-end dernier suite à un nouveau report en Ligue 1, les Phocéens voulaient donc se relancer ce soir face à Strasbourg dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue BKT et ne pas subir un deuxième revers de rang devant son public. De son côté, le Racing restait sur trois matches sans succès en Ligue 1, et comptait donc sur cette compétition pour repartir vers l’avant. Afin de relancer la machine, Rudi Garcia alignait un 4-2-3-1 quasiment type avec Lopez et Strootman devant la défense, où Rolando était titulaire, et Germain à la pointe de l’attaque. Thierry Laurey optait lui pour un 5-3-2 avec le duo Ajorque-Zohi devant.

Devant un public pas très fourni (environ 7000 spectateurs), les joueurs de Rudi Garcia prenaient la rencontre par le bon bout, en conservant le ballon pour approcher la surface strasbourgeoise. Dès la 4e minute, Payet décochait une frappe sur un centre de Luiz Gustavo mais il manquait le cadre. Les Strasbourgeois ne tremblaient pas et retrouvaient des couleurs. Corgnet récupérait d’ailleurs un ballon dans la surface et voyait Amavi toucher le ballon de la main. M. Buquet accordait logiquement un penalty, que Martin transformait (18e, 0-1). Et le cauchemar continuait pour les Olympiens. Payet se chargeait d’un coup-franc excentré et Corgnet marquait contre son camp de la tête... Le but était finalement refusé pour une position de hors-jeu de Rolando (26e). De l’autre côté du terrain, Martin profitait d’un contre favorable pour tenter sa chance. Sa demi-volée était finalement stoppée par Mandanda (29e). Juste avant la pause, Payet était fauché par Mitrovic à l’entrée de la surface, M. Buquet laissait jouer (42e). Le Racing menait donc à la mi-temps.

Dimitri Payet manque un penalty !

Malgré ce retard au tableau d’affichage, Rudi Garcia faisait confiance aux mêmes joueurs pour la reprise, tout comme Thierry Laurey qui conservait le même onze au retour des vestiaires. Cette deuxième période était beaucoup moins intéressante que la première, jusqu’à cette 68e minute. Fauché par Martin dans la surface, Lopez obtenait un penalty pour l’OM. Le capitaine Payet se présentait face à Kamara, mais le portier du Racing sortait ce penalty (69e) ! Rudi Garcia procédait alors à ses premiers remplacements pour tenter de relancer sa formation. Des changements offensifs puisque N’Jie prenait la place d’Ocampos et Germain laissait la sienne à Mitroglou (70e). L’attaquant grec s’illustrait rapidement sur la pelouse avec une frappe non cadrée (73e). Le temps passait et l’OM ne trouvait toujours pas le chemin des filets pour relancer la partie. Voyant son équipe toujours dans le dur, Rudi Garcia réalisait son troisième et dernier changement : Sarr remplaçait Sanson dans l’entrejeu (76e), tandis que côté strasbourgeois, Ajorque cédait sa place à Mothiba dans le même temps.

Pas chanceux sur son penalty, Payet retentait sa chance sur un coup-franc lointain. Cette fois-ci, le numéro 10 phocéen voyait sa tentative passer au-dessus du but de Kamara (79e). Finalement, Luiz Gustavo relançait cette rencontre juste derrière. Le milieu brésilien profitait d’un mauvais renvoi de Martinez pour ajuster Kamara (80e, 1-1). Thierry Laurey faisait alors sortir Zohi pour faire rentrer Thomasson (81e). Corgnet pensait alors offrir le succès aux siens mais ça n’était pas cadré (90e), tout comme la tentative de Mitroglou ensuite (90e+2). Les deux équipes devaient donc se départager avec la traditionnelle séance de tirs au but. Comme en deuxième période, Payet manquait sa tentative en envoyant le ballon sur le poteau. Rami ratait lui aussi en envoyant le ballon au-dessus du but. Strasbourg s’imposait donc (4 t.a.b à 2) et éliminait l’Olympique de Marseille.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Le Stade Rennais renverse le FC Nantes, Bordeaux passe aussi

Dans les autres rencontres du soir, le spectacle n’était pas forcément au rendez-vous. Du côté de l’AS Monaco, le match contre le FC Lorient était rapidement interrompu. Suite aux intempéries, le ballon avait dû mal à circuler, l’arbitre décidant alors de stopper la partie avant de la reprendre une trentaine de minutes plus tard. Le Havre accueillait dans le même temps le Nîmes Olympique. La formation de Ligue 2 débloquait la situation grâce à Kadawere (33e, 1-0). Dominateurs, les Normands étaient surpris ensuite par les Crocodiles, qui égalisaient grâce à Bobichon (38e, 1-1). En deuxième période, le HAC reprenait l’avantage. Suite à une barre transversale, Bonnet insistait et trouvait la faille (58e, 2-1). Un but décisif puisque le club de Ligue 2 tenait le coup et décrochait son billet pour les quarts de finale de la compétition, sortant dans le même temps une équipe de l’élite.

Il y avait également un choc à l’Ouest entre le Stade Rennais et le FC Nantes au Roazhon Park, un peu plus d’un mois après un match nul lors de la 13e journée de Ligue 1 (1-1). Après une période sans buts, les Canaris trouvaient la faille au retour des vestiaires. À la suite d’une combinaison sur corner avec Lima, Waris décochait une belle frappe croisée pour ouvrir le score (49e, 0-1). Les Rennais revenaient rapidement puisque Mexer égalisait d’un coup de tête (60e, 1-1). Les hommes de Julien Stéphan passaient même en tête grâce à Da Silva, qui reprenait victorieusement de la tête un centre de Bourigeaud (89e, 2-1). Suffisant pour accéder au prochain tour. Enfin, l’OGC Nice accueillait l’En Avant de Guingamp. Le match se terminait sur un score nul et vierge, offrant donc également une séance de tirs au but au public de l’Allianz Riviera. Et les Guingampais se sont imposés 3-1 dans cet exercice pour continuer l’aventure en Coupe de la Ligue BKT.

Les résultats de la soirée :

- Olympique de Marseille 1-1 (2 t.a.b à 4) RC Strasbourg Alsace : Luiz Gustavo (80e) ; Martin (18e, pen)

- OGC Nice 0-0 (1 t.a.b à 3) EA Guingamp

- Stade Rennais FC 2-1 FC Nantes : Mexer (60e), Da Silva (89e) ; Waris (49e)

- Dijon FCO 0-1 Girondins de Bordeaux : Basic (66e)

- Havre AC 2-1 Nîmes Olympique : Kadawere (33e), Bonnet (58e) ; Bobichon (38e)

- AS Monaco - FC Lorient : en cours (match interrompu pendant une trentaine de minutes)

Les résultats précédents :

- US Orléans 1-2 Paris Saint-Germain : Lopy (69e) ; Cavani (41e), Diaby (81e)

- Amiens SC 2-3 Olympique Lyonnais : Denayer (70e, csc), Timité (90e+1) ; Deùbélé (20e, pen), Traoré (45e+2), Terrier (60e)