PSG-Montpellier : Neymar-Mbappé-Di Maria, le trident offensif s'est raté

Malgré les présences de Di Maria, Neymar et Mbappé au coup d'envoi, le PSG a dû s'en remettre à une magnifique frappe de Gueye et un dernier but en fin de rencontre de l'entrant Draxler pour battre Montpellier. Les trois stars de l'attaque ont connu une soirée sans comme rarement.

Neymar et Di Maria ont eu dû mal face au MHSC
Neymar et Di Maria ont eu dû mal face au MHSC ©Maxppp
La suite après cette publicité

On repassera pour voir un grand Paris Saint-Germain. Facile vainqueur de Montpellier (2-0, des buts signés Gueye et Draxler) pourtant dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1, le club de la capitale n'a pas eu besoin de forcer son talent pour s'offrir un prestigieux 8/8 en ce début de championnat. Seulement dans le jeu, on repère toujours des manques. Et si l'équilibre collectif est souvent pointé du doigt depuis le début de la saison, cette fois c'est le secteur offensif qui a péché.

Sans Lionel Messi, blessé au genou et espéré contre Manchester City, Mauricio Pochettino avait tout de même du beau monde à sa disposition. L'Argentin a aligné un trio offensif constitué de Di Maria, Neymar et Mbappé. Les trois stars ont bien démarré la rencontre avant de vite s'éteindre, à l'image d'un Di Maria, qui avait une belle carte à jouer, lui qui est toujours suspendu pour deux rencontres en C1, et qui est revenu tard de la Copa America.

Pochettino n'est pas inquiet

D'abord entreprenant, Fideo a rapidement disparu, traversant la seconde période de manière complètement anonyme. Le constat est différent pour Neymar et Kylian Mbappé. Ces deux derniers ont surtout été très maladroits. «Aujourd'hui, on s'est procuré énormément d'occasions mais on n'a pas marqué plus que 2 buts. Ça va venir. Nous avons des joueurs de talent. Ça va aller avec le temps. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils marqueront», tempérait Pochettino en conférence de presse, visiblement pas très inquiet.

Certes mais samedi, le Brésilien et le Français ont connu une soirée sans. Le numéro 10 a fini par offrir une passe décisive pour l'entrant Draxler (88e) mais avant cela, il a presque tout loupé, entre un ballon piqué sur le sommet de la barre en début de match (4e), un échec face à Omlin (45e+1) et surtout un très mauvais choix contre le portier suisse (66e) et un tir croisé à côté (72e). Pour Mbappé, le constat est tout aussi peu reluisant car si Omlin s'est parfaitement détendu sur cette première frappe (6e), plus tard, l'attaquant n'a pas réussi à cadrer dans un but vide (en angle un peu fermé) après avoir effacé le gardien adverse (67e). Il faudra faire mieux contre Manchester City.

Plus d'infos

Commentaires