Le Real Madrid sait comment doubler le Barça pour la pépite Endrick !

Convoité par le Real Madrid et le FC Barcelone depuis plusieurs mois, Endrick est sans doute considéré comme le plus grand espoir du football brésilien. Pépite de Palmeiras, l’attaquant fascine notamment par sa capacité à briller face à des joueurs ayant au moins cinq ans de plus que lui. Alors forcément, la concurrence fait rage et à ce jeu, la Casa Blanca semble avoir trouvé un argument de taille.

La pépite brésilienne de Palmeiras Endrick
La pépite brésilienne de Palmeiras Endrick ©Maxppp
La suite après cette publicité

Successeur annoncé de Neymar et régulièrement comparé à la légende Ronaldo de Nazario ou Romario au Brésil, Endrick Felipe Moreira de Sousa, dit Endrick, continue d'exploser à l'académie des jeunes de Palmeiras et a même été appelé dans le groupe de l'équipe première lors des deux dernières rencontres. Impérial face au but, doué techniquement et doté d'une vivacité à faire pâlir plus d'un défenseur, il est ainsi déjà l'objet de nombreuses compilations tout en étant à l'origine de quelques reins cassés... Autant d'arguments qui ne laissent évidemment pas la concurrence insensible. Révélé lors de la Copinha en janvier dernier - où il a mené son équipe à la victoire face à Santos (4-0) - l'international brésilien U17 se retrouve logiquement dans le viseur de nombreux clubs prestigieux. À ses trousses ? Le Paris Saint-Germain, le FC Barcelone ou encore le Real Madrid...

Sous contrat jusqu'en juin 2025 avec le club pauliste, le prodige brésilien, qui dispose d'une clause libératoire estimée à 60 M€, n'a pas fini d'éblouir la planète football. Dernièrement, Globoesporte révélait toutefois que Palmeiras aimerait éviter une vente d’Endrick au Real Madrid ou au FC Barcelone. La raison ? Une taxe de 15% sur le montant brut du transfert, propre à l'Espagne et qui doit être payée en cas de transaction avec un club brésilien. Vainqueur de la Copinha, du Tournoi de Montaigu en France avec le Brésil et de la Coupe du Brésil U17, Endrick reste, malgré tout, dans le viseur des deux cadors espagnols. Et dans cette bataille qui se profile, le Real a des arguments à faire valoir.

Rodrygo et Vinicius Jr pour faire pencher la balance ?

Selon les dernières informations du quotidien AS, la Casa Blanca souhaite, en effet, s'appuyer sur les relations que le jeune buteur entretient avec Vinicius Jr mais aussi Rodrygo. Dans cette optique, celui qui a été invité au Parc des Princes pour assister à la rencontre entre le PSG et le Real lors de la dernière Ligue des champions partage une agence de représentation avec Vini Jr (TFM). Une relation qui pourrait s'avérer précieuse au moment de faire pencher la balance en faveur des Merengues. De plus, le crack de Palmeiras aurait également comme allié un certain Rodrygo, avec qui il a notamment partagé des heures de tournage dans la dernière publicité Nike.

«Ils peuvent nous tirer, nous pousser, nous faire tomber. Mais ils ne pourront jamais nous enlever notre force», peut-on lire dans le tweet du madridista qui accompagne une vidéo dans laquelle Endrick apparaît pendant quelques secondes. Méfiance tout de même puisque la présidente de l’équipe de São Paulo, Leila Pereira, a de son côté clairement indiqué sur ESPN Brasil que le départ de son diamant brut n’était pas à l'ordre du jour : «ils ne m’ont pas contacté. Moi, Leila Pereira, présidente de Palmeiras, je n’ai été contactée, par aucun club étranger, aucun. Le président de Palmeiras n’a jamais été contacté par aucun club européen, jusqu’à présent». Info ou intox ? Une chose est sûre, le joueur de 16 ans doit attendre d’en avoir 18 pour être autorisé à quitter son pays et nul doute que les cadors espagnols seront au rendez-vous au moment venu.

Plus d'infos

Commentaires