Après les divers scandales en Italie et les scènes pitoyables qui se sont produites lors du match entre la Bulgarie et l’Angleterre, le racisme continue de faire parler de lui sur les terrains de football. Cette fois, c’est en Ukraine que le comportement de certains pseudo supporters a fait jaser. A l’occasion du match entre le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev comptant pour la 14e journée du championnat local, l’équipe entraînée par Luis Castro menait 1 but à 0 (réalisation signée Kryvtsov) lorsque le Brésilien Taison est sorti de ses gonds à dix minutes du terme.

La raison ? L’ancien pensionnaire du Metalist a été la cible d’insultes racistes à répétition. Des insultes provenant de la tribune réservée aux supporters de l’équipe adverse. Fou de rage, le Brésilien a alors dégagé le ballon en direction de ces énergumènes après leur avoir adressé un doigt d’honneur. Le match a alors été interrompu, mais cela n’a pas empêché le joueur de recevoir un carton rouge. Une scène désolante conclue par la sortie du terrain d’un Taison en larmes. Vainqueur du match, le Shakhtar a apporté son soutien à son joueur en publiant un communiqué officiel dans lequel il condamne vivement ces actions.

Taison veut continuer à se battre

« Le Shakhtar s’oppose fermement à toutes manifestations et formes de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de toute intolérance qui y est liée. Il ne peut y avoir aucune justification pour ceux qui insultent d’autres personnes en raison de la couleur de leur peau, de leurs convictions religieuses ou politiques. Ce type de comportement est inacceptable dans les pays civilisés et les ligues de football. L’UEFA impose les sanctions les plus sévères aux clubs et aux associations pour le comportement raciste de leurs supporters lors des matches. De tels événements humiliants sont source de douleur et de déception pour la grande famille du Shakhtar. Nous condamnons ce type de comportement et nous exprimerons toujours notre soutien et protégerons nos joueurs. Nous appelons les autorités du football et les clubs à mettre fin au racisme dans les stades ».

Gardien du Shakhtar, Andriy Pyatov a lui aussi avoué avoir été interpellé par ces insultes. « Tout le monde est un peu choqué par ce qui s’est passé dans les tribunes aujourd’hui. Je l’ai vu pour la première fois de ma vie. Je n’ai jamais pensé que les gens pouvaient se comporter de la sorte. Nous avons discuté de l’incident avec les joueurs du Dynamo dans le tunnel. Ils ont également des représentants d’autres nationalités dans leur équipe ». Quant au principal intéressé, il a publié un message sur son compte Instagram. « Je ne me tairai jamais devant un acte aussi inhumain et méprisable ! Mes larmes étaient d’indignation et d’impuissance, d’impuissance de ne rien pouvoir faire à ce moment-là ! On nous apprend très tôt à être fort et à se battre ! Combattez pour nos droits et pour l’égalité ! Mon rôle est de me battre, de lever la tête et de continuer à me battre ! Dans une société raciste, il ne suffit pas de ne pas être raciste, il faut être antiraciste ! Le football a besoin de plus de respect, le monde a besoin de plus de respect ! Merci à tous pour les messages de soutien ».

Voir cette publication sur Instagram

“ Amo minha raça, luto pela cor, o que quer que eu faça é por nós, por amor... “ Jamais irei me calar diante de um ato tão desumano e desprezível ! Minhas lágrimas foram de indignação, de repúdio e de impotência, impotência por não poder fazer nada naquele momento ! Mas somos ensinados desde muito cedo a sermos fortes e a lutar ! Lutar pelos nossos direitos e por igualdade ! O meu papel é lutar , bater no peito , erguer a cabeça e seguir lutando sempre ! Em uma sociedade racista, não basta não ser racista, precisamos ser antirracista ! O futebol precisa de mais respeito, o mundo precisa de mais respeito ! Obrigada a todos pelas mensagens de apoio ! Seguimos a luta ... Net rasizmu

Une publication partagée par Taison Barcellos Freda (@taisonfreda7) le