Michel Bastos (35 ans) ne devait sûrement pas s’attendre à vivre une fin de carrière aussi particulière. En effet, depuis son retour au Brésil, le natif de Pelotas enchaîne les expériences difficiles. À Sao Paulo déjà, Michel Bastos avait été pris à parti par ses propres supporters. Les raisons sont nombreuses : performances sportives insuffisantes (27 matches, 3 buts et 4 passes décisives), forme physique assez discutable et absence à l’entraînement.

Le Brésilien est ensuite parti libre de Sao Paulo pour le club de Palmeiras au début du mois de janvier 2017. Malheureusement, Michel Bastos ne fut pas au rendez-vous avec seulement trois passes décisives et deux buts en 33 rencontres. L’opportunité d’un prêt au club du Sport Recife s’est alors présentée. Alors joueur des Rouge et Noir en Série A brésilienne, il a dû faire face à différents problèmes.

Une descente en D2

Arrivé le 28 avril dernier au Sport Recife sous forme de prêt en provenance de Palmeiras, l’ancien international brésilien (10 sélections, 1 but) avait pour mission principale de sauver le club d’une relégation en fin de saison. Il était arrivé en tant que recrue phare au vu de sa carrière passée et de son expérience du haut niveau. Durant son prêt, Michel Bastos a participé à 23 rencontres pour 4 buts et 3 passes décisives. Des statistiques honorables, mais visiblement pas assez importantes pour sauver son club d’une relégation...

Malheureusement pour l’ancien Lillois, le Sport Recife a terminé 17e de son championnat malgré une victoire finale contre Santos (2-1). Pour rappel, au Brésil, quatre équipes descendent en deuxième division. Michel Bastos était absent lors de la dernière rencontre à cause d’une fatigue musculaire. Depuis son retour au Brésil, l’Auriverde a déjà eu de nombreux pépins physiques. Il n’a pas réalisé de saison pleine depuis la saison 2014-2015 avec Sao Paulo (38 matches toutes compétitions confondues).

Des retards de salaires...

Après avoir connu la première relégation de sa carrière, l’ancien milieu gauche de l’Olympique Lyonnais a paru extrêmement déçu. Il a ainsi déclaré : « il est difficile de vivre dans un club en difficulté depuis le début de la saison. J’avais un objectif personnel qui était de maintenir le Sport Recife en Série A, mais malheureusement, je n’ai pas réussi. J’ai essayé de jouer à tout prix pour ce dernier match, mais j’ai été sérieusement blessé à cause du désir d’être sur le terrain. Je m’excuse auprès des supporters. Le Sport Recife est un grand club qui mérite de jouer en Série A. » Les fans du club rouge et noir apprécieront probablement la déclaration du milieu de 35 ans.

Puis, l’expérience de Michel Bastos à Recife s’est poursuivie avec un autre accroc. Le club brésilien connait de grosses difficultés financières et les retards de salaires aux joueurs sont donc de plus en plus fréquents. Malgré tout, l’ancien Lyonnais a voulu garder le sourire face à cette situation : « nous savons que ce n’est pas facile, le club fait de son mieux pour régulariser la situation », avait ainsi déclaré Michel Bastos à la télévision brésilienne sur SportTv.

Quel avenir pour Michel Bastos ?

La question de son avenir se pose logiquement. À presque 36 ans (le 2 août prochain), Michel Bastos est en fin de carrière. Il est lié avec le club de Palmeiras jusqu’au 31 décembre 2018, date également de la fin de son prêt avec le Sport Recife. Dès le 1er janvier 2019, il sera donc libre de tout contrat et de s’engager avec le club de son choix.

Après une carrière bien remplie, le joueur se laissera-t-il tenter par un dernier challenge ou arrêtera-t-il sa carrière après une dernière expérience compliquée ? Michel Bastos a déclaré sur GloboEsporte.com : « certaines équipes de Série A se sont rapprochées de moi, mais mon avenir n’est pas encore défini. Je rencontrerai mon entraîneur dans les prochains jours pour pouvoir régler le problème. La tendance est plus vers un départ dans une autre équipe de Série A brésilienne ». On devrait en savoir un peu plus sur l’avenir du milieu gauche brésilien dans les semaines à venir.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10