« Situation explosive ». Mercredi, au lendemain de la victoire 3-0 du Bayern Munich face à Anderlecht, le journal allemand Kicker se focalisait sur la sortie houleuse de Franck Ribéry. L’ailier français, remplacé par Thomas Müller à la 78e minute, a affiché son mécontentement en jetant son maillot. Une scène qui lui a valu les critiques du nouveau directeur sportif du club munichois Salihamidzic mais aussi de nombreux observateurs. Ribéry a ensuite publié un message sur les réseaux sociaux, sans s’excuser, pour évoquer son impulsivité.

Son entraîneur Carlo Ancelotti était lui aussi énervé par le comportement du Français, mais il tient désormais à déminer la situation. « Je peux comprendre certaines réactions, mais le joueur doit aussi comprendre mes choix. Sur ce coup, je pense que Franck n’a pas compris la raison. Il a pensé que je l’avais changé, car il n’avait pas bien joué. Ce n’était pas le cas. Tu changes un joueur à dix minutes de la fin, le match est quasi terminé et je voulais simplement lui éviter des soucis physiques. Franck ne s’était pas entraîné dimanche, alors je me suis dit qu’il devait sortir. Il a pensé ou entendu une autre raison. Alors, j’ai dû lui expliquer », explique l’Italien au Figaro.

Ce qui est étonnant, c’est de voir Ribéry s’énerver de la sorte alors qu’il concédait quelques jours plus tôt dans une interview avec Bild être conscient de devoir être ménagé cette saison au regard de son âgé (34 ans). Ancelotti préfère passer l’éponge. « J’ai parlé avec Franck. C’est un garçon franc et honnête. Avec les personnes honnêtes, tu n’as pas de problèmes. J’étais énervé après le match, lui aussi, le ton est monté et maintenant, tout est fini. On passe à autre chose. » Une sortie médiatique apaisante, qui calmera sûrement les esprits au sein du club bavarois.