UEFA : un impôt de luxe pour taxer les plus riches ?

Alexander Ceferin durant un meeting de l'UEFA début mars 2020
Alexander Ceferin durant un meeting de l'UEFA début mars 2020 ©Maxppp

Alors que le football européen est à l'arrêt depuis de nombreuses semaines, coronavirus oblige, l'UEFA a du pain sur la planche, aussi bien pour l'organisation de ses compétitions européennes (Ligue des Champions, Ligue Europa) que concernant le fair-play financier. Si l’instance dirigeante du football continental a décidé d'assouplir certaines règles du FPF en ces temps compliqués pour les clubs, elle réfléchit également à de nouvelles mesures à l'avenir, comme l'a confié Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA.

«Nous songeons à moderniser et à faire quelque chose sur l’équilibre compétitif. Nous pensons aussi à considérer une sorte d’impôt de luxe. Il y a beaucoup d’idées mais durant cette période compliquée, on s’est arrêté de penser aux changements qui pourraient être adoptés à l’avenir. Pour le moment, nous devons tout mettre en œuvre pour maintenir le bateau dans le droit chemin et nous y sommes presque. Une fois que les choses se seront calmées, nous reprendrons nos anciennes tâches», a ainsi confié le patron du foot européen lors d'un entretien accordé à Record ce mercredi. Aleksander Ceferin avait déjà évoqué l'apparition de cette taxe de luxe en janvier 2018, tout en estimant devoir réfléchir à comment redistribuer ensuite l'argent reçu de cet impôt.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires