Ligue des Champions : le FC Barcelone crie au scandale !

Hier soir, le FC Barcelone s'est incliné 1 à 0 face à l'Inter Milan en Ligue des Champions. Une rencontre marquée par plusieurs polémiques liées à l'arbitrage. Les Blaugranas sont furieux.

Xavi au Santiago Bernabéu
Xavi au Santiago Bernabéu ©Maxppp
La suite après cette publicité

«C'était un vol brutal», voici le message envoyé par le vestiaire du FC Barcelone après la défaite 1 à 0 face à l'Inter Milan mardi soir en Ligue des Champions. Bien que bousculés, les Blaugranas se sentent lésés après une soirée marquée par plusieurs décisions litigieuses selon eux. Les Catalans estiment que le but refusé à Pedri à la 69e minute était valable. Celui-ci a été annulé après consultation de la VAR car Ansu Fati a touché de la main le ballon d'après l'arbitre. Mais les Culés pensent que cette décision est très discutable, d'autant que sa main est involontaire.

Xavi est furieux

Autre choix de Slavko Vinčić qui a fait polémique, celui de ne pas avoir accordé un pénalty au FC Barcelone suite à une main assez évidente de Denzel Dumfries dans la surface dans le temps additionnel (90e+2). Le tout alors que les coéquipiers de Robert Lewandowski poussaient pour égaliser. De quoi rendre fou de rage le club espagnol. Après la rencontre, Xavi, qui a été averti pour contestation durant le match, a poussé un énorme coup de gueule. «Je suis fâché. Je suis énervé à cause de la situation qu'on a vécue, c'est une injustice. J'ai dit hier que les arbitres devaient parler, s'expliquer, parce qu'on ne comprend rien».

Il a ajouté ensuite : « L'arbitre doit parler. Pour moi, c'est très clair. Je pense que c'est très important que ce soit l'arbitre qui parle. L'arbitre ne m'a rien dit. J'ai le sentiment de ne rien comprendre. Ils ont joué un meilleur match et ont plus couru. Mais je suis énervé par cette situation. » Et il n'a pas été le seul. Même si le service de communication du club a demandé aux joueurs de rester calmes face aux médias, certains n'ont pas pu se retenir et ont taclé l'arbitrage. C'est le cas de Sergi Roberto.

Les joueurs sont en colère

« Ce qui s'est passé avec l'arbitre était incompréhensible. Nous attendrons le match retour à Barcelone. Avec le soutien de nos supporters, ce sera une autre histoire. La main supposée sur le but que nous avons marqué est exactement la même que la main sur le penalty qui n'a pas été donné ». Eric Garcia, lui, a commenté : « Le résultat est décevant. Le but fait mal. Plus tard en deuxième mi-temps, je ne comprends pas exactement pourquoi le but de Pedri a été annulé. Ils nous expliquent que si un joueur touche avec la main de involontairement et qu'un autre marque, c'est un but. Et il s'avère que non. C'est quelque chose qu'ils doivent clarifier. Je ne sais pas pour Dumfries, je suis loin et il y a des gens qui disent qu'il y a une main. »

D'après AS, les Blaugranas en ont assez des erreurs d'arbitrage en Ligue des Champions. Outre le but annulé de Pedri et le pénalty qui n'a pas été sifflé, les Culés n'ont pas compris non plus pourquoi Hakan Çalhanoglu n'avait écopé que d'un carton jaune à la 70e suite à son tacle violent sur Sergi Busqets. De plus, les Barcelonais sont fous de rage car l'arbitre qui gérait la VAR était Monsieur Pol Van Boekel. Un arbitre qui gérait déjà la VAR à Munich il y a quelques semaines et qui n'avait pas accordé un pénalty à Ousmane Dembélé alors que le score était à ce moment-là de 0-0 (défaite 2-0 au final).

Le Barça va déposer une plainte auprès de l'UEFA

Le Barça, qui se sent totalement sans défense suite à ces décisions, va, à la demande du staff technique, déposer une plainte officielle auprès de l'UEFA annonce AS. Une décision approuvée par le président Joan Laporta. Les services juridiques du club espagnol vont, images à l'appui, démontrer que ces choix sont injustes et pénalisent le Barça. Ils souhaitent également que Mr Van Boekel n'arbitre plus jamais le FCB, que ce soit sur le terrain ou au niveau de la VAR. Remontés, les Catalans espèrent être entendus, eux qui sont soutenus par la presse espagnole.

"Les mains en l'air", titre Mundo Deportivo qui parle de «scandale lié à l'arbitrage après une nouvelle déception européenne pour le Barça». De son côté, l'Esportiu, qui met en avant un Barça qui est choqué après cette soirée, a titré : "les mains sur la tête". La Ligue des Champions se complique, écrit enfin Sport qui ne comprend pas pourquoi le but de Pedri a été annulé et comment la main de Dumfries n'a pas été sanctionnée. Même la presse madrilène est étonnée du traitement des Culés. "Le Barça indigné", comment Marca qui ajoute que les Culés sont dans une grosse pagaille. Xavi et ses troupes vont vite devoir se remettre la tête à l'endroit pour se qualifier et éviter une sortie de route précipitée.

Plus d'infos

Commentaires