Andrea Raggi règle ses comptes avec l'AS Monaco

Dans un entretien, l'ancien défenseur de l'AS Monaco, parti cet été au terme de son contrat, a livré ses vérités sur son départ.

Andrea Raggi à l'entraînement avec Monaco la saison dernière
Andrea Raggi à l'entraînement avec Monaco la saison dernière ©Maxppp

L'été dernier, un joueur emblématique de l'AS Monaco a quitté la Principauté. Du haut de ses 35 ans et après 7 saisons passées au sein du club, Andrea Raggi a fait ses valises, son contrat étant arrivé à expiration. « L’AS Monaco annonce sa décision de ne pas prolonger le contrat d’Andrea Raggi, qui arrive à son terme. Le club tient à remercier le défenseur italien pour toutes ces années passées sous le maillot rouge et blanc et lui souhaite le meilleur pour le futur », annonçait le club, après une saison où l'Italien n'avait que très peu joué, avec seulement six petites apparitions en Ligue 1. Un départ que le principal concerné a plutôt mal digéré, comme il l'a expliqué dans un entretien diffusé sur Canal+.

La suite après cette publicité

« C’est dur de l’expliquer. J’ai joué un peu la première partie de saison en championnat et en Ligue des Champions et après, stop ! Quand Jardim est revenu en janvier, je n’ai plus joué, même pas 10 secondes. C’était ma dernière année de contrat, je le savais et on en a discuté toute l’année. Ils m’avaient promis, promis et encore promis... J’avais fait deux rendez-vous avec Petrov. Il m’a dit : "on sait qui tu es, on sait ce que tu as fait pour le club, tout le monde t’aime et personne ne va te jeter à la poubelle !" Comme je te le dis maintenant, ce sont les mêmes paroles qu’il m’a dites. Il m’a pris et m’a jeté dans la poubelle, comme ça (il claque des doigts, ndlr) ! », a-t-il d'abord lancé, ajoutant qu'on avait tenté de le placer du côté de Nottingham Forest, ce qui ne l'intéressait clairement pas.

Raggi en colère contre Jardim

« Je suis en colère, c’est normal. Tu me parles trois mois avant pour me dire "Andrea, on a pris la décision de ne pas te prolonger..." mais ce n’est pas ce qu’il s’est passé... (...) Moi, je dis la vérité, je regarde tout le monde dans les yeux. Oui, Jardim m’a menti. J’ai écouté aussi quand quelqu’un a dit que Raggi, ce n’était pas bien pour le vestiaire... Durant toutes les années que je suis resté aussi, je peux le dire tranquillement. Entre moi, Suba (Subasic), à l’époque Moutinho, Toulalan, Dirar, Germain, on était les cadres dans le vestiaire et il n’y avait jamais un problème, un souci. Vous pouvez demander à tout le monde. Moi, je ne suis pas bien pour le vestiaire ? Je ne l’accepte pas ! », a-t-il ajouté. On rappelle qu'il a tout connu avec le club de la Principauté, de la Ligue 2 à cette belle épopée en Ligue des Champions. Il n'a donc, selon lui, pas reçu le traitement qu'il méritait.

Il faut dire qu'à plusieurs reprises, surtout pendant la saison 2017/2018 et en début d'exercice 2018/2019, il y a eu des rumeurs concernant une ambiance morose dans le vestiaire asémistes, et des clashs entre poids lourds du vestiaire. Des informations démenties par Raggi donc. « Tout le reste, ça peut passer mais je n’accepte pas ça, non. Ça me fait mal parce que j’ai Monaco dans mon cœur, je me le suis tatoué ici dans le bras », a conclu le joueur, toujours sans club. Il a confié s'entraîner pour rester en forme et patienter, en attendant que son téléphone sonne avec une offre intéressante.

Plus d'infos

Commentaires