Coupe du Monde 2022, Belgique : la réaction sans concession de Thibaut Courtois

Par Matthieu Margueritte
3 min.
Coupe du Monde 2022, Belgique : la réaction sans concession de Thibaut Courtois @Maxppp

Pilier des Diables rouges, le gardien du Real Madrid a été l'un des rares joueurs de son équipe à parler après l'élimination de la Belgique. Et ne lui parlez plus de génération dorée.

La suite après cette publicité

La Belgique vit une triste soirée. Quatre ans après son élimination, très amère en demi-finale du Mondial russe, face à la France, les Diables rouges ont cette fois-ci été éliminés dès la phase de poules après leur match nul face à la Croatie (0-0). Une campagne 2022 marquée par un jeu très irrégulier, mais surtout par des tensions internes affichées sur la place publique.

Éliminée, la Belgique risque de faire face à une grande lessive en famille. En fin de contrat, Roberto Martinez a déjà annoncé qu’il quittait ses fonctions. Quant aux joueurs, certains pourraient prendre leur retraite internationale. En attendant, tous sont KO debout et prendront du temps pour digérer cette désillusion. Mais il y a un homme qui est toujours très attendu après un revers belge, c’est Thibaut Courtois. Et encore une fois, le gardien a fait face à ses obligations.

À lire Le casting 5 étoiles de la Belgique pour son poste de sélectionneur

« Dorée, c’est un peu difficile à dire si tu ne gagnes rien »

« Pour nous, sortir en phase de poules, ce n’est pas ce qu’on voulait. On savait dès le début que c’était trois adversaires difficiles. Contre le Canada, on ne méritait pas de gagner, mais on a gagné. Lors du deuxième match, un match nul était plus correct. Aujourd’hui, dos au mur, tu joues contre un bon pays. Aujourd’hui, on a montré qu’on était l’équipe qu’on voulait voir. Mais le foot n’était pas de notre côté. Deux poteaux, le ballon qui ne rentre pas. Ça arrive. On a tout fait pour gagner. C’est surtout le deuxième match où on n’a pas fait ce qu’on devait faire », a-t-il déclaré au micro de beIN Sports, avant d’évoquer la fin de la génération dorée belge.

La suite après cette publicité

« Dorée, c’est un peu difficile à dire si tu ne gagnes rien. On n’est pas une génération dorée, on est une génération avec beaucoup de talents, de grands joueurs partout en Europe. On a montré en Russie qu’on était une Belgique qui jouait bien au foot. Aujourd’hui et à l’Euro, on n’a pas été nous-mêmes, c’est un peu dommage. On verra en mars ce qu’il se passera, qui restera, qui ne restera pas. On doit continuer. Le foot, ça va vite. En mars, il y a déjà des matches pour se qualifier pour l’Euro. » C’est dit.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité