Coupe du Monde 2022 : les Belges sont au fond du trou

Par Matthieu Margueritte
5 min.
Coupe du Monde 2022 : les Belges sont au fond du trou @Maxppp

Éliminés de la Coupe du Monde dès la phase de poules, les Diables Rouges sont sonnés. Extraits.

La suite après cette publicité

Il suffit de voir les têtes de Thomas Meunier, assis et abattu sur la pelouse et de Romelu Lukaku, furieux contre sa prestation et parti exploser un Plexiglas d’un coup de poing, pour se rendre compte du désarroi des Belges après leur match nul face à la Croatie (0-0). Annoncée parmi les favoris de cette Coupe du Monde 2022, la Belgique n’a pas fait mieux que troisième de son groupe et devra donc regarder la suite de la compétition devant la télévision. Mais contrairement à l'expérience vécue en Russie, il y a quatre ans, pas de « seum » au programme. La génération dorée de Roberto Martinez, démissionnaire après ce fiasco, est cette fois-ci KO debout, à deux doigts de passer la main.

Qui va partir à la retraite ?

Certains cadres comme Toby Alderweireld ont en effet clairement laissé planer le doute sur la suite de leur carrière internationale. « Jan Vertonghen et moi avons été fortement critiqués ces derniers temps. On a montré contre la Croatie ce qu’on vaut vraiment. Cela a coûté de l’énergie de nous battre contre les critiques. Je ne sais pas si je vais continuer. J’ai tout donné pour l’équipe nationale pendant 15 ans. Je vais en parler avec ma famille. » Quelques instants plus tard, Jan Vertonghen a toutefois apporté un premier bémol en indiquant qu’il ne se posait pas autant de questions que son partenaire en défense. « Oui, nous avons montré qu'on est encore des joueurs qui sont là pour l'équipe. »

À lire La Belgique a choisi son nouveau sélectionneur !

Sonnés, les Belges sont également conscients qu’ils ont commis trop d’erreurs pour espérer mieux. «C'est surtout lors des premiers matchs que nous loupons la qualification, spécialement le deuxième. Aujourd'hui nous avons eu des occasions, plus que dans les deux premiers matchs combinés, et nous ne marquons pas. Si tu ne marques, tu ne gagnes pas. Nous sommes fiers d'être Belges, nous avons tout donné. Tu ne dois pas être ami (avec tous ses coéquipiers, ndlr) pour gagner. Tu n'as pas d'équipe avec 26 amis. Il faut avoir la bonne mentalité, rentrer sur le terrain pour gagner», poursuit Vertonghen.

La suite après cette publicité

Interrogé sur cette débâcle, Michy Batshuayi ne cachait pas, non plus, sa frustration : «je suis un attaquant et j'aurais voulu faire mon travail et marquer, aider l'équipe. C'est décevant de sortir comme ça. On n'a gagné qu'une fois, mais la Belgique devait mieux jouer. On était surpris par l'annonce de Roberto Martinez, il nous a dit ça en pleurant. Il y a beaucoup de joueurs qui ont pleuré, c'est la dernière pour quelques joueurs, c'est la Coupe du monde, ce n'est pas un match amical. C'est tous les quatre ans et c'est normal qu'il y ait beaucoup de regrets», avouait l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille.

Déçus, mais lucides

Très peu utilisé par Martinez, Jérémy Doku a, quant à lui, pointé du doigt les soucis de finition. « C’est fini, c'est dommage, on voulait aller beaucoup plus loin, pour nous, pour le peuple belge, pour tout le monde. On est tous déçus que ce soit déjà fini. On a mieux joué. Il manquait la finition. On a eu les occasions et si on les met au fond, on gagnait. C'est dommage, on sent qu'aujourd'hui on commence à trouver notre rythme, c'est pour ça qu'on est tous déçus. Parfois on n'a pas de chance. Si on mettait nos occasions au fond, c'était fini », a-t-il déclaré à la RTBF, avant d'avoir une pensée pour Romelu Lukaku, très critiqué après ses énormes occasions ratées. « Il a eu des occasions, mais ce n'est pas que lui, c'est tout le monde, on a tous essayé de se mettre dans les meilleures positions pour marquer. Oui, il a raté des occasions, mais je ne pense pas que ce soit de sa faute. On voulait tous gagner, on savait tous ce qu'il y avait à faire. »

La suite après cette publicité

Enfin, Thorgan Hazard n’a pas caché la déception du groupe belge, mais le petit frère d’Eden s’est voulu optimiste pour le futur. « Les têtes étaient basses dans le vestiaire. On a tout donné lors de ce dernier match, mais pas forcément sur les deux premiers. Sur le premier match, on ne joue pas bien, mais on gagne et sur le deuxième, l’envie nous a manqué. Aujourd’hui, on a fait un bon match, mais il a manqué la concrétisation des occasions. On est déçus. On était les favoris de ce groupe et on n’a pas été assez performants. Ce brin de chance n’était pas avec nous ce soir avec beaucoup d’occasions et de cafouillages. Cela ne s’est pas joué à grand-chose. Avec Lukaku, on avait un bon point d’appui devant pour nous permettre d’aller dans le rectangle. Aujourd’hui, c’est la déception qui prime et il faudra prendre en compte la nouvelle génération pour les futures années. » Une page va sans doute se tourner dans l’histoire de la sélection belge.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité