Rennes : les belles promesses de Martin Terrier et Jérémy Doku

Le Stade Rennais a manqué d'efficacité face à Krasnodar (1-1, 1ère journée de Ligue des Champions). Martin Terrier et Jérémy Doku ont néanmoins montré de belles choses.

Doku et Terrier ont réussi leur première sortie avec Rennes en Ligue des Champions !
Doku et Terrier ont réussi leur première sortie avec Rennes en Ligue des Champions ! ©Maxppp
La suite après cette publicité

Moment d'histoire. Le Roazhon Park a accueilli mardi soir son premier match du Stade Rennais en Ligue des Champions. Face à Krasnodar, les hommes de Julien Stéphan ont tout essayé mais ont dû se contenter du nul (1-1, 1ère journée), buttant sur un Matvei Safonov des grands soirs. Ce manque d'efficacité, le coach breton l'a évidemment regretté après la rencontre. «Ce qui fait aussi la différence à ce niveau de compétition, c’est l’efficacité et il nous en a manqué aujourd’hui», a-t-il glissé, retenant toutefois les bonnes choses réalisées par ses ouailles.

Certains ont d'ailleurs marqué des points. On pense à Martin Terrier (23 ans), élu homme du match côté rennais par Ouest-France. L'attaquant, qui connaît la C1 pour l'avoir déjà jouée avec l'Olympique Lyonnais, a livré sa meilleure prestation depuis son arrivée chez les Rouge-et-Noir, étant par exemple à l'origine du penalty transformé par Serhou Guirassy.

Terrier valeur sûre, Doku belle promesse

Aligné à gauche, l'ex-Lillois a souvent repiqué dans l'axe pour offrir de bons ballons à ses partenaires Flavien Tait (71e) et Guirassy (90e +6), qui ont malheureusement manqué de réussite. De bon augure pour la suite de la saison. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Jérémy Doku (18 ans), entré en jeu après l'heure de jeu, a lui aussi affiché de belles choses.

Le jeune Belge, positionné à droite, a plu à son coach « grâce à sa percussion et son dynamisme ». La recrue la plus chère de l'histoire rennaise a en tout cas donné à Ouest-France et aux supporters du SRFC envie d'en voir rapidement davantage. Avec des ailes aussi performantes, Rennes peut en tout cas continuer à rêver à un destin européen doré.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires