Le titre de champion d’Écosse en poche, le Celtic Glasgow recevait ce dimanche sans pression Heart of Midlothian. Neil Lennon, manager des Bhoys, en a profité pour faire tourner son effectif, laissant au repos plusieurs cadres à quelques jours de la finale de Coupe d’Écosse, là encore contre Hearts. Le coach a ainsi lancé plusieurs jeunes, parmi lesquels le tout jeune Karamoko Dembélé, 16 ans, présenté depuis plusieurs années déjà comme un phénomène. L’attaquant, entré en jeu au retour des vestiaires, n’a pas manqué ses débuts professionnels.

Il s’est immédiatement mis en valeur avec une course de 40 mètres et deux frappes. « L’entrée du jeune homme a contribué à réveiller un stade endormi », lance le Scottish Sun, qui lui a attribué un 6/10. « Il a fait beaucoup mal à la défense que celui qu’il a remplacé », peut-on lire dans les colonnes du quotidien écossais. Le Daily Record, plus mesuré avec un 5/10, parle tout de même de « débuts brillants », ponctués « de gestes techniques et de dribbles ». « Dembélé a fait ses preuves lors de ses quarante-cinq premières minutes avec les pros », résume tout de même la publication.

« Il met le public à ses pieds »

Lennon a savouré. « Dembélé est le genre de joueurs que l’on veut au Celtic. Il met le public à ses pieds. Tout le monde me parle de qualités techniques, mais il y a aussi l’intelligence de jeu. Évidemment, il faut qu’on fasse attention, mais c’est bien que les supporters aient pu voir un aperçu de ce que sera l’avenir. Le petit a 16 ans, nous savons combien il est talentueux et voulons qu’il progresse de la meilleure façon. Je n’ai pas hésité à lui donner 45 minutes », a-t-il expliqué en conférence de presse d’après-match. Mickey Johnston (20 ans), auteur du doublé de la victoire, a lui aussi apprécié la prestation du jeune natif de Londres.

« Karamoko est un talent exceptionnel. Il a été brillant lorsqu’il est entré et on a pu voir qu’il a confiance en lui. Cela se voit dans sa manière de jouer. Il a vraiment montré ce dont il était capable par séquence. Il y a évidemment une grosse hype autour de lui, mais c’est justifié. Il a simplement besoin de bien le gérer et de bien s’entourer. Je suis sûr que tout le monde au club l’aidera à garder les pieds sur terre. Il s’est entraîné plusieurs fois avec les pros et nous a montré à quel point il est bon. Les fans en ont eu un aperçu en match. Il n’a que 16 ans et il a encore beaucoup de travail à fournir, mais il a un énorme talent », a-t-il conclu. La montée en puissance de Karamoko Dembélé, sous contrat jusqu’en juin 2021, ne fait sans doute que commencer !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10