Une grande première. Samedi après-midi, Sylvinho a dirigé son premier match en tant qu’entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Une rencontre amicale mais très importante après une grosse semaine de travail, entre la reprise et le stage à Tignes. Le technicien brésilien avait d’ailleurs expliqué au micro d’OLTV vendredi : « la deuxième étape de la construction d’une équipe, ce sont les matches amicaux. Les joueurs sont prêts à jouer 45 minutes. C’est difficile pour eux car ils se donnent à fond. J’attends d’eux du dynamisme. L’objectif est de commencer à mettre en place les concepts de jeu sur la pelouse ». Et c’est ce que son équipe s’est évertuée à faire face au Servette de Genève. Pour l’occasion, il a fait appel à 23 joueurs. Il a aligné deux onze différents sur chaque mi-temps (Kitala, Griffiths et Fofana se sont partagés le temps de jeu sur les deux périodes).

Comme attendu, Sylvinho a misé sur un 4-3-3, son système de prédilection. Durant la première période, même si les Gones ont souvent pêché physiquement et qu’il y a eu parfois un manque d’automatisme puisque l’équipe était composée à la fois d’anciens et de jeunes, on a pu distinguer la volonté à la fois d’évoluer haut et d’utiliser la largeur du terrain. Les latéraux, Kenny Tete, à droite, et Fernando Marçal, à gauche, ont multiplié les montées. Ils ont aussi pas mal tenté leur chance en frappant au but. Le Néerlandais a d’ailleurs buté sur la transversale (25e) après un gros travail de Rayan Cherki. Ce dernier a d’ailleurs était l’un des seuls à apporter du danger et de la percussion sur cette période. Sylvinho a également demandé à Cherki et Pintor de permuter à deux reprises, ce qui leur a permis d’évoluer aussi bien sur l’aile gauche que l’aile droite. Ce qui a été un peu plus compliqué pour Pintor qui a manqué de gaz au fur et à mesure de la rencontre.

Une deuxième mi-temps plus consistante

Le coach brésilien, comme lors du stage à Tignes, a demandé à ses joueurs du mouvement offensivement, même si on a senti parfois qu’ils étaient limités physiquement. Il a aussi voulu que ses milieux soient actifs et aillent agresser et presser leurs adversaires. Ce qu’a fait notamment Diop, parfois limite trop agressif, mais cela a eu l’air de plaire au coach de l’OL qui l’a félicité depuis son banc. Sylvinho a aussi repris certains de ses joueurs offensifs auxquels il a demandé de faire les efforts et le travail défensif. On l’a aussi entendu conseiller ses défenseurs, notamment Marçal auquel il a demandé de rester vigilant et de compenser les montées de Denayer, ou Marcelo qu’il a repris à quelques reprises. Une première période que l’OL a perdu sur le score de 2 à 0 (Marcelo trop juste sur le premier, perte de balle de Titouan Thomas sur le deuxième). Après quelques consignes de Sylvinho et de Fernando Lazaro (analyste vidéo), les Gones sont repartis en deuxième période. Et les Lyonnais ont montré un visage un peu plus conquérant, bien aidés par un duo Gouiri-Terrier très complice, qui a marqué des points (notamment Gouiri qui a impressionné Sylvinho épaté sur le banc), et un Boubacar Fofana, alliant vitesse et percussion sur son aile droite mais manquant de tranchant dans le dernier geste.

Au milieu, les Lyonnais ont été plus inspirés qu’en première. Ils se sont notamment appuyés sur un Thiago Mendes qui a touché pas mal de ballons et qui s’est révélé précieux aussi bien dans le jeu court que dans le jeu long. Son compatriote Jean Lucas, que l’on ne connaissait pas vraiment, a fait plutôt une bonne impression. Il n’a pas ménagé ses efforts et a eu une grosse activité, aussi bien défensivement qu’offensivement. Il n’a pas hésité à faire le lien. Défensivement, les Gones se sont évertués à repartir et construire depuis l’arrière. Malgré quelques approximations à certains moments, les Lyonnais ont essayé de suivre les consignes de Sylvinho, à savoir être solide derrière. Après la rencontre, le coach a analysé : « Cela a été un peu difficile. Nous avons eu cinq gros jours de sessions d’entraînement à Tignes. Les joueurs étaient un peu fatigués mais il était important pour eux d’avoir 45 minutes de jeu aujourd’hui. Les impressions sont bonnes.J’ai suivi attentivement nos défenseurs puisque nous essayons d’apporter des changements sur le plan défensif avec de nouveaux concepts. Je n’avais pas d’inquiétude particulière sur la question mais j’ai suivi ça de près ». Si tout n’a pas été parfait et qu’il reste beaucoup de travail, l’OL, qui s’est incliné 2 à 1 (but sur pénalty de Terrier), sait le chemin qu’il faut suivre, guidé par son nouveau coach Sylvinho. Les Gones auront l’occasion de se jauger de nouveau la semaine prochaine en amical face au Genoa (20 juillet à Gueugnon).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10