Ligue des Champions : l’équipe type des quarts de finale aller

Par Maxime Barbaud
3 min.
Antoine Griezmann, Antonio Rüdiger et Raphinha intègrent notre équipe type @Maxppp

Après les matchs aller de ces quarts de finale de la Ligue des Champions, retrouvez notre équipe type.

Fin du premier acte. Les quarts de finale aller de Ligue des Champions se sont achevés hier soir avec la victoire du FC Barcelone sur la pelouse du Parc des Princes (3-2) et le succès de l’Atlético de Madrid à domicile sur le Borussia Dortmund (2-1). Deux vainqueurs qui sont à l’honneur dans notre équipe type de cette première phase avec plusieurs éléments chacun. Mais d’abord, place au gardien de but où Jan Oblak postulait après sa prestation mais c’est bel et bien le vétéran Manuel Neuer que nous avons choisi. L’Allemand a été décisif face à White et a encore régalé par son jeu au pied. Il a également eu la réussite avec lui sur ce contact avec Saka en fin de match non sanctionné.

La suite après cette publicité

Le capitaine du Bayern Munich se retrouve à la base d’un 4-4-2 losange dessiné par nos soins. Il est protégé par une défense qu’il connaît de moitié. On retrouve son coéquipier en club comme en sélection en la personne de Joshua Kimmich sur le côté droit. Il y a également Antonio Rüdiger, coéquipier de Neuer avec la Mannschaft, et particulièrement mort de faim contre Manchester City et Erling Haaland. Pour accompagner le Madrilène dans l’axe droit, il va falloir cohabiter avec un Barcelonais en la personne de Ronald Araujo. L’Uruguayen a éteint l’attaque parisienne hier, notamment un Kylian Mbappé particulièrement neutre. Enfin à gauche plutôt que Josko Gvardiol, nous alignons Samuel Lino, excellent dans son couloir, et deuxième buteur des Colchoneros sur un service de Griezmann.

À lire Le Bayern Munich a déjà une piste de secours

Les Français à l’honneur

Dans l’entrejeu, nous partons sur une base de trois éléments pour tenir le bloc. Nous mettons à l’honneur Leon Goretzka, complètement retrouvé sur la pelouse d’Arsenal mardi soir. Homme à tout faire au milieu, il est aussi passeur décisif sur l’égalisation de Gnabry. Vitinha aussi s’est également montré déterminant contre le Barça, avec notamment un but où il est devant sa surface au départ de l’action, et à la conclusion dans les 16 mètres adverses. Son activité et sa vista n’ont pas empêché la défaite des siens. Le dynamisme et la technique d’Eduardo Camavinga n’ont pas suffi non plus à forcer la décision pour le Real Madrid contre City mais la frappe du Français a permis aux siens d’égaliser une première fois, même si celle-ci a finalement été attribuée à Dias contre son camp.

La suite après cette publicité

Pour mener l’attaque, nous optons pour un Phil Foden placé en numéro 10 derrière deux attaquants. L’Anglais a été discret une bonne partie du match au Santiago Bernabéu avant de sortir de sa torpeur en envoyant un missile du gauche dans la lucarne de Lunin, qui a permis aux siens de revenir à 2-2. Il est en soutien de Raphinha, double buteur (du droit puis du gauche) hier contre le PSG et globalement poil à gratter pour la défense adverse. L’ancien de Leeds et du Stade Rennais accompagne Antoine Griezmann. Le fer de lance de l’Atlético aura été particulièrement juste au Wanda Metropolitano, distribuant plusieurs balles de but, dont celle décisive pour Lino. Il a été préféré à Robert Lewandowski, Serge Gnabry ou encore Rodrygo.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité