Considéré comme le futur de la sélection croate, Andrej Kramaric (23 ans) porte les espoirs de tout un peuple mordu de ballon rond. Si ce nom ne parle pas forcément au grand public, il s’était inscrit au tableau des buteurs en novembre 2013 lors d’une rencontre face à l’OL en phase de poules qualificatives à l’Europa League, grâce à une frappe magistrale des 25 mètres. Enfant précoce, Kramaric débutait le football dans le club de sa ville de naissance à Zagreb avec une première licence à l’âge de 6 ans, à quelques stations de métro de son domicile. Durant quatre saisons, il affole les compteurs des championnats jeunes de Croatie en marquant le total ahurissant de 450 buts. Il devient alors le meilleur buteur de l’histoire du club dans les catégories jeunes. En mai 2009, le jeune Kramaric, 18 ans, fait ses débuts avec l’équipe première du Dinamo dans un derby face au NK Zagreb.

L’engouement autour du jeune prodige ne cessait pas de croître. Pour sa première saison comme professionnel, Kramaric marque 11 buts en 29 apparitions avec son club formateur. Des débuts prometteurs qui poussent le Dinamo à le prêter la saison suivante, dans le but de lui assurer un temps de jeu incontournable dans sa progression. En février 2012, il part s’aguerrir dans un club moins huppé, le Lokomotiva, autre club de Zagreb, avec lequel il devient rapidement indiscutable. En marquant 20 buts en 44 matches, il finit deuxième meilleur buteur, et ne manque pas de susciter l’intérêt de nombreux clubs européens. À son retour de prêt, les fans du Dinamo sont convaincus que l’apport de Kramaric sera bénéfique pour le club. Tout le monde voit en lui la future star du front de l’attaque du Dinamo. Mais tout ne se passe pas comme prévu, Krunoslav Jurčić, alors entraîneur du club, ne fait pas du jeune buteur sa priorité en attaque. Chose que Kramaric ne digère pas, il est alors pressé de faire ses bagages. Il rebondit à Rijeka lors du mercato estival 2013-2014, club avec lequel il va rapidement briller.

Une polyvalence louée, un joueur convoité

En 24 apparitions toutes compétitions confondues pour sa première saison, il inscrit la bagatelle de 22 buts, dont 13 en championnat, ce qui l’a placé à la première marche du podium des meilleurs réalisateurs de la ligue. Outre ses statistiques impressionnantes en championnat, le nom du Croate a fait le tour de la planète lorsqu’il inscrivait 8 buts dans une rencontre de coupe de Croatie face à Blato (0-11). Cette saison, il court une nouvelle fois après le trophée de meilleur buteur du championnat local puisqu’il a déjà inscrit 21 buts en seulement 14 rencontres, toutes compétitions confondues. Si ses stats de clubs sont brillantes, l’attaquant n’oublie pas de se mettre au service de sa sélection. Depuis ses 14 ans, Kramaric côtoie l’élite du football croate dans les équipes de jeunes du pays. Avec les grands, il a fait ses premiers pas en août dernier face à Chypre. Il inscrit, d’une frappe à ras de terre, son premier but avec la Croatie senior lors du premier match de qualification de sa sélection face à Malte, le 9 septembre dernier. Il compte désormais 2 buts en 3 sélections avec la sélection.

Andrej Kramaric est un joueur polyvalent. Il peut être utilisé à la pointe de l’attaque dans un rôle de joueur de surface, car il est bon finisseur et dispose d’un véritable flair lui permettant d’inscrire beaucoup de buts. L’espoir croate peut aussi être aligné en soutien de l’attaquant. Kramaric est un joueur créatif dans la finition, qui jouit d’une bonne pointe de vitesse. Percutant et doué dans le maniement du ballon, Kramaric est aussi un excellent tireur de penalty. Pour autant, le talentueux buteur doit faire des progrès dans son jeu de tête et de passes. Deux secteurs où il est encore perfectible.

Comparé à Davor Suker dans son pays et considéré comme le successeur d’Eduardo, Andrej Kramaric ne manque pas d’attirer le regard des écuries d’Europe depuis ses années au Lokomotiva. Ainsi, le Milan AC en tête, Arsenal, l’Inter, West Ham, Leverkusen, Nice, Saint-Étienne, le Genoa, le FC Séville, Chelsea et le Chievo Vérone - entre autres - scrutent avec attention les prestations de l’attaquant croate depuis ses exploits au Lokomotiva. Mais, Ivan Mance, le directeur adjoint du HNK Rijeka a confié qu’aune offre officielle n’était arrivée sur son bureau.

Un futur statut d’agent libre qui fait saliver toute l’Europe

Toujours est-il que le jeune croate n’a pas encore tranché, comme il le révélait au micro de Tuttosport : « Je lis dans les journaux que des clubs sont intéressés par moi, mais ça ne me dérange pas. Pour le moment, je me focalise sur Rijeka et nos objectifs. Le football c’est ma vie et par conséquent, il serait bien de jouer un jour dans un club européen de grande envergure comme le sont les deux Milan. Est-ce que j’ai un avenir à San Siro ? En tout cas je voudrais jouer dans une équipe qui joue un football offensif. Une prolongation ? La question me concerne moi et mon équipe, seulement. Maintenant, je ne suis pas pressé de partir, je vis le meilleur moment de ma carrière. »

En fin de contrat la saison dernière, Kramaric avait choisi de continuer à s’épanouir dans son championnat national en prolongeant pour une saison. En juin 2015, Kramaric se retrouvera libre de tout contrat, même si Rijeka dispose d’une option de prolongation de son contrat que le club peut activer à tout moment, à condition que Kramaric accepte. S’il ne renouvelle pas son bail, il pourra être recruté gratuitement. Vu les qualités certaines de buteur du joueur, notamment sur les derniers matches (il reste sur 10 buts inscrits sur les 5 derniers matches dont un triplé en Ligue Europa face au Feyenoord et un quintuplé en championnat face à son ancien club du Lokomotiva, ndlr) et l’intérêt toujours plus grand des clubs européens dont il bénéficie, nul doute que nous verrons bientôt le serial buteur croate évoluer dans un des grands championnats d’Europe, et pourquoi pas en Ligue 1 ? À la vue de son futur statut d’agent libre, les clubs français feraient bien de se pencher rapidement sur son cas...