La CAF décernait ce mardi soir, à Hurghada, en Égypte, au bord de la Mer Rouge, les prix récompensant les meilleurs acteurs du football africain de l’année civile 2019. Forcément, c’est le titre du joueur de l’année qui était le plus attendu... Et il y avait du beau monde, puisque les trois finalistes n’étaient autres que Mohamed Salah, le vainqueur de l’année 2017 et 2018, son coéquipier à Liverpool Sadio Mané ainsi que l’Algérien, champion d’Afrique en titre, Riyad Mahrez.

Pour présenter cette belle cérémonie, la confédération africaine de football avait mis les petits plats dans les grands puisque c’est Samuel Eto’o qui officiait. Le trio finaliste connaissait déjà bien cette cérémonie puisque Salah a remporté le titre deux fois de suite, Sadio Mané a été finaliste sur les quatre dernières années tandis que Riyad Mahrez, lui, a été sacré en 2016. La compétition faisait donc rage cette année d’autant que les trois nommés ont fini dans le top 10 du Ballon d’Or cette année.

Cette fois, pas de mauvaise surprise pour Sadio Mané. L’attaquant de Liverpool a remporté la Ligue des Champions avec les Reds et surtout a été finaliste malheureux de la dernière Coupe d’Afrique des Nations avec le Sénégal contre l’Algérie (0-1). Il n’avait pas terminé sur le podium du Ballon d’Or à la grande surprise de bon nombre d’observateurs. Achraf Hakimi (Borussia Dortmund) a remporté pour la seconde année consécutive le titre de meilleur jeune Africain quand Djamel Belmadi a été élu entraîneur de l’année.

L’équipe de l’année : l’Algérie

L’entraîneur de l’année : Djamel Belmadi

Le onze de l’année

Le jeune de l’année : Achraf Hakimi