Ces dernières semaines, de nombreuses rencontres de Ligue 1 sont reportées en raison des mouvements sociaux un peu partout en France qui mobilisent les forces de l’ordre habituellement concernées par l’organisation du championnat de France. Le directeur-général de la Ligue de Football Professionnel Didier Quillot a confié à RMC Sport son ras-le-bol, expliquant le casse-tête qu’impliquera leur reprogrammation.

« Il y a maintenant un sentiment de forte lassitude, pas seulement dans l’opinion publique, mais y compris en ce qui me concerne et les équipes de la Ligue sur le sujet. (...) Nous sommes des victimes. Quand je dis "nous", je parle des supporters, des équipes. La reprogrammation va être un cauchemar. C’est embêtant parce ça pose des problèmes de programmation et d’équité. La seule chose qu’on a envie de dire, c’est un retour au calme et à la raison », a-t-il lâché. À bon entendeur.