L’attaquant de Montpellier, qui réalise une belle saison du côté de l’Hérault (9 buts inscrits en Ligue 1), a été condamné à deux mois de prison avec sursis et à 18 000 € d’amende, comme le rapporte nos confrères du Midi Libre. Il est passé devant le TGI de Béziers le 4 février dernier, en CRPC (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité).

Andy Delort était jugé pour des faits remontant à fin août 2018. À l’époque, l’attaquant, qui venait tout juste d’être recruté par le MHSC, avait été interpellé après une course poursuite entre Agde et Marseillan. Alors qu’il n’était que le passager de sa propre voiture conduite par une personne en état d’ébriété qui n’avait plus de permis, Delort aurait insulté les policiers et lancé « Je m’en bats les c..., je gagne 150 000 € par mois. »