Officiellement prêté par le Paris Saint-Germain au Real Madrid lors du dernier jour du mercato estival, Alphonse Areola s’était rapidement envolé pour rejoindre l’équipe de France à Clairefontaine. Revenu dans la capitale espagnole, le gardien tricolore a enfin pu être présenté, alors que la presse madrilène évoquait des doutes quant à une présentation officielle. Sans surprise, Areola n’a pas caché sa joie d’avoir rejoint les rangs merengues.

« Je suis bien, très content de commencer la saison avec une nouvelle équipe. Ça va être une bonne année. S’entraîner avec Zidane est très bon pour mon expérience, ma carrière. Je vais beaucoup en profiter cette saison. J’espère qu’on gagnera beaucoup de titres. J’ai parlé avec Rapha (Varane), parce qu’on s’est vus en sélection. Il m’a dit qu’ici, c’est un club merveilleux. L’effectif est très bon. On va travailler. Je suis très heureux d’être ici à Madrid. Je vais beaucoup travailler pour tout donner. Quand on me donnera ma chance, j’en profiterai et je vais tout donner sur le terrain », a-t-il déclaré au micro de Real Madrid TV, avant de se présenter en conférence de presse.

Face aux médias, le Français a répété son bonheur d’évoluer sous les ordres de Zinedine Zidane. « J’arrive dans un club entraîné par une légende. C’est une très grande fierté de pouvoir oeuvrer sous ses ordres. Mon objectif, c’est de donner le maximum tous les jours à l’entraînement. Être prêt pour pouvoir être prêt quand on me donnera l’occasion de me montrer. C’est à moi d’être bon tous les jours et montrer ce que je vaux. » Un bonheur légitime, même si les questions sur son duel avec Thibaut Courtois ont rapidement fusé. Sur le papier, Areola est annoncé comme étant la doublure du Belge. Mais les journalistes ont tenté d’en savoir davantage sur les réelles motivations du nouveau numéro 1 du Real Madrid.

Areola ne s’inquiète pas (encore) pour son avenir en bleu

« Zidane m’a juste bien accueilli, m’a donné la bienvenue. Mais ce qu’il se passe entre le coach et moi, ça ne sortira pas. (…) Il (Courtois) est gaucher, je suis droitier. On a tous les deux deux mains. Les premiers contacts avec lui se sont super bien passés. Il y a des opportunités dans le foot, quand elles arriveront, ce sera à moi de les saisir. J’ai un contrat de prêt d’une saison, j’arrive dans le plus grand club du monde. À moi de profiter de tout ça. Après, il y a une hiérarchie bien établie, à moi de répondre présent. J’ai l’occasion aussi de me montrer à l’entraînement. On verra ». Évasif, Areola a ensuite été questionné sur l’autre question entourant son arrivée à Madrid : son futur en équipe nationale.

À l’heure actuelle, le joueur est deuxième gardien des Bleus, derrière Hugo Lloris. Mais Areola pourra-t-il maintenir ce statut durablement en cas de faible temps de jeu, et surtout si Mike Maignan ou Steve Mandanda signent une grosse saison ? « Ce sera à moi de donner le maximum. Après, c’est vrai que si je n’ai pas beaucoup de temps de jeu, ça va être compliqué avec la sélection, mais c’est à moi de tout donner. Pour l’instant, c’est un jour heureux pour moi, de pouvoir contempler l’histoire de ce club. Je ferai tout ce qu’il faudra pour être prêt. Si les choses se présentent, à moi d’être prêt. Si je n’ai pas beaucoup de temps de jeu, ce sera comme ça, mais on verra ». Affaire à suivre donc.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10