Un symbole. Samedi, c’est Anthony Lopes qui s’est présenté face aux médias à la veille du derby face à l’AS Saint-Étienne. Une mission qui était plus celle du capitaine, à savoir Nabil Fekir, ces dernières saisons. Le gardien des Gones n’avait pas caché sa grande motivation avant cette rencontre forcément particulière quand on est un pur produit du centre de formation de l’Olympique Lyonnais. « On avait beaucoup plus de joueurs formés à l’OL lors des derbies. Les joueurs qui arrivent baignent tout de suite dans l’ambiance du derby. Ils savent ce que représente ce rendez-vous. » Dans un camp comme dans l’autre, ce choc est le match de l’année. Et comme au match aller, ce sont les Olympiens qui se sont imposés sur le score de 2 à 1 après un match fou.

Lopes élu homme du match

Et les Lyonnais ont pu s’appuyer sur un Anthony Lopes XXL. Un élément que nous avons d’ailleurs élu homme du match avec la note de 8. Le portier portugais a été au four et au moulin durant la rencontre. En première période, il a capté une première tentative de Rémy Cabella (12e). Sérieux et appliqué sur sa ligne, il a finalement été trompé de la tête par Romain Hamouma (1-0, 21e). Le gardien de 28 ans n’a rien pu faire sur l’ouverture du score. Mitraillé par Monnet-Paquet (41e), Khazri (62e) et Diony (85e, 88e), il a sauvé les siens à de multiples reprises et a effectué les arrêts qu’il fallait aux meilleurs moments. Un vrai leader qui confirme son excellente saison. Certainement sa meilleure depuis qu’il garde les cages de l’équipe professionnelle de l’OL.

Après la rencontre, les regards étaient forcément braqués sur lui. Mais Lopes n’a pas voulu trop se mettre en avant. « Je fais mon travail. Si c’est bénéfique pour l’équipe, moi ça me va. Moi, je vois toujours l’intérêt collectif avant l’intérêt individuel. Je veux toujours mettre ça en avant », a-t-il expliqué en zone mixte. Au micro de Canal+, il a été un peu plus bavard. « J’essaye de faire mon travail du mieux possible. C’est vrai que c’était par moment une attaque-défense. Les 2 gardiens ont brillé ce soir. Voilà, j’ai réussi à apporter ma pierre à l’édifice et à être décisif quand il le fallait. C’est mon jeu, je mets tout sur l’agressivité. À l’OL, on a des gardiens qui avancent, qui ne subissent jamais, je l’ai montré sur cette action ».

Aulas évoque sa prolongation

En plus d’avoir assuré sur sa ligne, il a aussi gardé son contrôle quand la situation a pu se tendre avec les Verts, ce qui n’a pas toujours été le cas par le passé. « Ce sont des bêtises tout ça. Moi, je me concentre sur mes matches, tout ce qui peut se passer dans le rectangle vert. Tout ce qui se passe à côté, ce n’est plus de mon ressort. Il y a plus de choses négatives que positives à en tirer ». Le gardien a voulu simplement vivre l’instant et la victoire, lui qui a traversé le terrain pour célébrer le but de Moussa Dembélé à la 95ème minute. « Je ne le fais pas souvent. Mais là, j’étais dans l’obligation de le faire. Je voulais partager ça avec mes coéquipiers. C’est un sentiment très fort ».

Son entraîneur, Bruno Genesio, a salué sa belle prestation après le derby. Idem du côté de son président Jean-Michel Aulas qui en a profité pour parler de l’éventuelle prolongation de contrat de son gardien dont le bail s’achève en juin 2020. « Anthony sait que nous ne sommes pas pressés, car il a envie comme nous de prolonger. Il vaut mieux qu’il prenne son temps sinon il sera obligé d’accepter des propositions moins élevées comme c’est un formidable négociateur comme un formidable gardien. Il vaut mieux prendre son temps. J’ai la conviction que ça se terminera bien ». Nul doute qu’avec un Anthony Lopes à ce niveau, l’Olympique Lyonnais devrait rapidement le blinder.