Quasiment deux mois après leur dernière confrontation (succès 1-0 de l’OL au Groupama Stadium), l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais se retrouvaient ce dimanche soir en clôture de la 21e journée de Ligue 1 pour le 118e derby toutes compétitions confondues, le 106e dans le championnat de France. Et l’enjeu était de taille aujourd’hui. Troisièmes avec 36 points, les Verts voulaient prendre de l’avance sur les Gones, juste derrière à deux points, qui avaient de leur côté comme objectif de doubler l’ASSE. Pour ce derby qui s’annonçait déjà chaud bouillant, les deux entraîneurs sortaient alors quasiment leur équipe type. Côté stéphanois, Jean-Louis Gasset conservait son 3-4-1-2 avec Hamouma titulaire à la place de Diony après la victoire contre l’OM (2-1). En face, Bruno Genesio repassait à une défense à quatre avec un 4-2-3-1 et la présence notamment de Cornet côté gauche.

L’engagement était rapidement présent sur la pelouse du Chaudron, avec un premier tampon de Selnaes sur Fekir pour donner le ton, mais les Gones se montraient plus offensifs dans les premières minutes. Le public stéphanois se levait cependant suite à un accrochage entre Denayer et Khazri dans la surface lyonnaise (3e), mais M. Bastien ne bronchait pas et ne faisait pas appel à la VAR. Finalement, l’OL allumait la première mèche. Sur une superbe ouverture de Mendy, Depay régalait avec un magnifique contrôle avant d’enchaîner avec un lob que Ruffier claquait (12e). Les Verts se reprenaient ensuite et ouvraient même la marque après un raté de Gabriel Silva (16e). Le latéral brésilien était lancé dans son couloir par Cabella. Le centre du premier arrivait alors sur Hamouma dont la tête décroisée ne laissait aucune chance à Lopes (21e, 1-0). Supris par cette ouverture du score, les Gones réagissaient avec Aouar qui lançait Cornet. Ce dernier voyait cependant sa frappe fuir le cadre (28e).

Moussa Dembélé offre la victoire à l’OL sur le gong

La première période était toujours intense et Ruffier, peu inquiété depuis le coup d’envoi, se couchait bien au sol sur une frappe croisée de Fekir qui prenait le chemin du but (34e). Cependant, les locaux finissaient bien ce premier acte. Balle au pied, Monnet-Paquet repiquait dans l’axe et accélérait pour tenter sa chance. Sa belle frappe du gauche partait très bien mais Lopes réalisait une parade sur sa droite (42e). M. Bastien sifflait alors la fin de la première période (1-0). Au retour des vestiaires, les joueurs de Bruno Genesio revenaient avec de bonnes intentions et se procuraient une énorme occasion. Sur une louche de Traoré, Fekir se retrouvait au duel avec Perrin et son coup de tête ne surprenait pas Ruffier, auteur d’une nouvelle claquette (46e). Les Verts ne tardaient pas à répondre. Khazri éliminait Marcelo et centrait fort devant le but où Selnaes surgissait. Le milieu stéphanois était cependant devancé de justesse par Denayer qui sauvait l’OL du bout du pied (51e). Les joueurs de Jean-Louis Gasset multipliaient alors les assauts. Après une frappe à côté d’Hamouma, Lopes réalisait une double parade face à Khazri à la suite d’une superbe combinaison du Tunisien avec Cabella (62e).

Et finalement, l’OL revenait au score puisque Perrin, auteur d’un bon match jusque-là, concédait un penalty pour une main sur une tentative de Depay. Le capitaine de l’OL Fekir transformait (65e, 1-1). Les changements se multipliaient alors et la fin de match était totalement folle. Après des tirs de Fekir (87e) et Dembélé (88e), l’ASSE frôlait le deuxième but. Khazri faisait la différence face à Denayer et trouvait Diony seul au deuxième poteau. Le numéro 9 contrôlait alors le ballon dans son dos et Cabella butait sur Lopes. Le ballon revenait sur un Stéphanois mais Dubois sauvait les siens sur sa ligne de la poitrine (89e). Les Verts se faisaient ensuite peur dans leur surface, sans conséquence (90e+1), tout comme la première tête de Dembélé (90e+4). La première car son deuxième coup de tête finissait au fond ! Pas attaqué, Dubois ajustait son centre et l’ancien joueur du Celtic trompait la vigilance de Ruffier à la toute dernière seconde (90e+5,1-2). L’OL renversait donc l’ASSE dans ce derby de folie (1-2). Le club stéphanois perd donc sa troisième place au profit de la formation rhodanienne.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Lopes (8) le portier portugais a capté une première tentative de Cabella (12e), avant d’être battu par Hamouma, auteur d’une bonne tête décroisée (1-0, 21e). Il a ensuite bien sorti une frappe de Monnet-Paquet (41e), puis sauvé les siens par deux fois face à Khazri (62e), avant de sortir dans les pieds de Diony (85e). Il a encore été salvateur face à Cabella et Diony (88e). Un match de patron donc de la part du gardien de l’OL, encore une fois.

AS Saint-Etienne

- Ruffier (6,5) : intouchable dans les cages stéphanoises, le gardien français s’est rapidement mis dans le bain en réalisant une belle claquette sur un lob de Depay (12e). Pas inquiété par la suite, il est resté vigilant sur frappe croisée à ras de terre de Fekir (34e). Et en deuxième période, il a continué son excellent travail avec de nouveaux arrêts face au capitaine lyonnais (46e, 87e) ou Dembélé (88e). Le numéro 16 stéphanois n’a cependant rien pu faire sur le penalty de Fekir, puisqu’il a été pris à contre-pied (65e), et sur le coup de tête de Dembélé en toute fin de match (90e+5).

- Perrin (4) : dans le dur en début de rencontre, le capitaine stéphanois s’est rapidement repris avec des interventions décisives et des tacles qui ont fait plaisir aux supporters, comme à la 37e minute en position de dernier défenseur. Il a également su anticiper le jeu lyonnais. Mais malheureusement pour l’ASSE et lui-même, il a concédé un penalty pour une main dans sa surface, ce qui a permis à l’OL d’égaliser (65e), et a laissé trop d’espaces à Dembélé sur le deuxième but des Gones (90e+5). Deux erreurs qui seront difficiles à avaler.

- Subotic (4,5) : sur les trois défenseurs centraux de l’AS Saint-Etienne, il a été le moins en vue. L’international serbe s’est en effet moins montré que ces deux coéquipiers et a semblé juste en-dessous d’eux. Le joueur de 30 ans a essayé de faire le job mais a quand même manqué un peu de repéres.

- Kolodziejczak (6,5) : présent côté gauche au sein de la charnière centrale, le défenseur français a eu moins de travail que Perrin mais a lui aussi fait un gros match. Bien présent dans sa surface, il a repoussé de nombreux ballons dangereux. Toujours vigilant dans le deuxième acte, il est resté sur sa lancée avec un sauvetage dans les pieds de Fekir dans le temps additionnel, peu de temps avant le but vainqueur de l’OL. Un match assez solide de sa part.

- Monnet-Paquet (5) : encore présent dans le couloir droit, le joueur de 30 ans a beaucoup tenté, s’est montré disponible et a même tenté sa chance, obligeant Lopes à se coucher (42e). Mais globalement, il a manqué de justesse dans le dernier geste ou dans ses dribbles.

- M’Vila (5,5) : l’ancien joueur du Rubin Kazan a tenté de faire la transition entre la ligne défensive et les attaquants. Le milieu français a plutôt fait preuve de justesse puisqu’il a réussi 80% de ses passes, mais il s’est aussi montré important dans le travail défensif, en revenant souvent pour aider les siens, notamment en première période.

- Selnaes (5) : toujours positionné devant la défense avec M’Vila, l’international norvégien a rapidement pris le dessus sur le milieu lyonnais avec ses coéquipiers. Assez actif en début de rencontre, il a cependant levé le pied et a terminé avec des statistiques moyennes comme seulement 60% de passes réussies ou encore que 38 ballons joués. Remplacé par Dioussé (80e).

- G. Silva (5,5) : le latéral brésilien s’est montré très offensif dès les premières secondes, et a été extrêmement précis pour Hamouma sur l’ouverture du score (21e). Il a sû faire son travail défensif également en faisant littéralement disparaître Traoré des radars. Remplacé par Polomat (89e).

- Cabella (4,5) : encore une fois placé en numéro 10 derrière le duo d’attaque, l’ancien joueur de l’OM ne s’est pas beaucoup montré dans un premier temps, malgré quelques tentatives intéressantes. Il a ensuite tenté d’organiser le jeu de son équipe mais n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Un match difficile pour lui par rapport au scénario du match.

- Hamouma (6) : préféré à Diony pour débuter cette rencontre, l’ancien Caennais a réalisé un très bon match. En position de numéro 9 aux côtés de Khazri, le joueur de 31 ans a bien ouvert le score de la tête (21e) et a continué son travail offensif, avec une nouvelle tentative non cadrée à la 59e minute. Très actif et volontaire, il a finalement laissé sa place à Diony (72e), qui aurait pu délivrer les siens (89e).

- Khazri (7) : double buteur contre l’OM mercredi soir (2-1), l’international tunisien était très attendu ce soir, et a également régalé. S’il n’a pas marqué sur sa pelouse, le joueur de 27 ans n’a pas arrêté de courir et se déplacer pour venir chercher les ballons et mettre le feu dans la défense lyonnaise. Il a finalement pu tenter sa chance à deux reprises coup sur coup mais Lopes était en feu (62e). Dans le jeu, il a clairement été le meilleur, mais les Verts n’ont pas su profiter de son très bon travail.

Olympique Lyonnais

- Lopes (8) : voir ci-dessus

- Tete (4) : le latéral néerlandais a laissé filer Gabriel Silva dans son dos avant que ce dernier ne trouve Hamouma sur l’ouverture du score (1-0, 21e). Défensivement, il a laissé des espaces dans ce match et Cabella a tenté d’en profiter (39e), tout comme Khazri (50e, 62e). Remplacé par Dubois (79e), qui a sauvé les siens face à Diony (88e) avant d’offrir le ballon à Dembélé sur le but lyonnais (1-2, 90e+5).

- Denayer (5) : le défenseur belge est passé proche de commettre l’irréparable mais son intervention plus que litigieuse devant Khazri n’a pas été sanctionnée (3e). Il s’est rattrapé ensuite devant le Tunisien (10e). Il a été surpris dans son dos par Hamouma sur l’ouverture du score (1-0, 21e). Au retour des vestiaires, il a sauvé acrobatiquement devant Selnaes (50e) mais a été mystifié par Khazri en fin de match (88e).

- Marcelo (5) : relativement discret dans le premier quart d’heure, l’expérimenté brésilien a réalisé un mauvais geste sur Hamouma et a rapidement été sanctionné d’un jaune (19e). Défensivement, il a été en difficulté à l’image d’un crochet de Khazri qui l’a mis dans le vent (50e). Un match tendu pour lui.

- Mendy (6,5) : très offensif, l’international français a laissé des espaces dans son dos en début de match, à l’image d’une percée d’Hamouma (15e), et n’a pas pu intervenir lorsque celui a marqué (1-0, 21e). Il s’est essayé de loin, sans réussite (35e). Sa seconde période a été très bonne et il a énormément apporté dans son couloir gauche, faisant plusieurs différences.

- Aouar (5,5) : le jeune lyonnais a connu une première période délicate face aux milieux stéphanois souverains dans l’entrejeu. Il a cependant apporté en seconde période et est monté en puissance jusqu’au but lyonnais. Il a terminé avec près de 90% de passes réussies.

- Ndombele (6) : le milieu de terrain lyonnais s’est illustré par de bonnes remontées de balle dans le cœur du jeu, à l’image d’une succession de dribbles entre les lignes stéphanoises (28e). Il est monté en puissance et a clairement dominé l’entrejeu en fin de match.

- Traoré (3) : l’ailier de l’OL n’a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent en bonne position, où il a rendu une copie bien pâle. Dès le retour des vestiaires, il a glissé un ballon dangereux vers Fekir (46e). Mais c’était tout pour le Burkinabé, remplacé par Dembélé (57e), dont l’entrée en jeu a clairement apporté aux Lyonnais. S’il a manqué une première balle de match (90e+4), il a ensuite trompé Ruffier de la tête (1-2, 90e+5).

- Fekir (6,5) : le capitaine lyonnais s’est rapidement montré mais a buté sur la défense stéphanoise (5e), puis sur Ruffier (34e). En seconde période, il a beaucoup remonté le ballon dans le camp stéphanois et a transformé un penalty obtenu par Depay (1-1, 64e). Il a tenté de surprendre Ruffier mais le portier ne s’est pas fait avoir (85e).

- Cornet (4,5) : l’ancien joueur de Metz a été en grande difficulté en première période, à l’image d’une frappe totalement loupée (28e). Il a été bien trouvé dans le dos de la défense mais il a tardé à déclencher (33e). Trop timide, il n’a que trop peu apporté et a été remplacé par Terrier (86e).

- Depay (5) : le buteur de l’OL a commencé avec une bonne remise pour Fekir (5e) avant d’armer un lob bien senti que Ruffier a boxé en corner (11e). A l’heure de jeu, il a d’abord buté sur la défense stéphanoise avant d’obtenir un penalty (63e). Dans les dernières minutes, sa tentative s’est envolée au-dessus du but de Ruffier (90e).