Depuis plusieurs semaines, l’Olympique Lyonnais traverse une zone de turbulences. Après l’élimination en demi-finale de Coupe de France contre le Stade Rennais (2-3), le club rhodanien n’a pas su se reprendre en Ligue 1, enregistrant deux défaites face à Dijon (1-3) et Nantes (1-2). Une période difficile pour les Gones, qui devaient absolument se reprendre ce soir pour conforter leur troisième place. Pour le premier de ses six derniers matches sur le banc de l’OL, Bruno Genesio alignait un 4-2-3-1. Après la défaite de vendredi dernier à La Beaujoire, Marcelo était de retour en charnière centrale. Nabil Fekir retrouvait lui sa place de numéro 10 juste derrière Memphis Depay, préféré à Moussa Dembélé. Dans les rangs angevins, Stéphane Moulin proposait un 4-3-3 avec Ismaël Traoré et Abdoulaya Bamba.

D’entrée, les Lyonnais tentaient de mettre de l’intensité et occupaient la moitié de terrain angevine. Souvent décalé côté gauche, Léo Dubois enchaînait de bons centres, mais Memphis Depay ne cadrait pas sa tête aux six mètres (9e). En mode diesel, il fallait du temps au Néerlandais pour régler la mire. Au moment d’éviter la sortie de Butelle, sa tentative de lob filait à droite du but, vide (11e). Après deux échecs, il trouvait finalement la faille. Lancé dans la profondeur par Houssem Aouar, le Néerlandais résistait au retour de Mateo Pavlovic et s’en allait battre Ludovic Butelle d’un tir croisé du pied droit (1-0, 14e). Sa première réalisation après cinq matches sans buts. La réaction angevine était timide. Bien qu’imprécis, le Néerlandais était lui le seul Lyonnais capable de se mettre en évidence en début de match. Sa quatrième tentative, déclenchée devant la surface, était un peu trop croisée et flirtait avec le montant gauche de Butelle (21e).

Aouar offre des caviars, Butelle limite la casse

Après plusieurs interventions des deux gardiens, pas réellement inquiétés, alors que la rencontre perdait en intensité, à la demi-heure de jeu Mateo Pavlovic venait dévier de la tête un coup franc dans la surface lyonnaise. L’envolée d’Anthony Lopes sur sa gauche permettait à l’OL de conserver son mince avantage (30e). Finalement, l’OL prenait le large sur une nouvelle offrande d’Houssem Aouar. Martin Terrier s’en allait battre Ludovic Butelle d’un tir croisé dans la surface (2-0, 39e) ! Inscrivant-là sont cinquième but sur ses cinq derniers matches de Ligue 1. Au retour des vestiaires, surpris par le rebond sur une frappe de Tete, Butelle sortait le ballon du bout du pied (48e) ! La domination lyonnaise s’intensifiait peu à peu et Fekir envoyait un nouvel avertissement avec une frappe qui passait de peu à côté (56e). Sur l’action suivante, Mateo Pavlovic sauvait les meubles devant un Memphis Depay qui manquait un but tout fait (58e).

La pression était de tous les instants sur le but de Butelle, qui s’employait face à Cornet (60e), puis Terrier (62e). Le sursaut d’orgueil des hommes de Stéphane Moulin amenait Mateo Pavlovic à placer une tête au second poteau, mais Anthony Lopes, toujours vigilant, s’envolait pour détourner sur sa droite (79e) ! De l’autre côté, servi par Traoré, Cornet avait l’occasion de servir Memphis Depay, seul au second poteau, pour assurer la victoire, mais l’’attaquant ivoirien choisissait l’option de la frappe, qu’il croisait trop (85e) ! Comme souvent, l’OL se faisait punir sur une erreur défensive. Anthony Lopes manquait sa relance vers Jason Denayer et Flavien Tait récupérait aussitôt le ballon dans la surface lyonnaise. L’ailier angevin cherchait Angelo Fulgini dans l’axe et Lucas Tousart, venu tacler en catastrophe, marquait contre son camp (89e, 2-1) ! Les Angevins faisaient douter les Lyonnais jusqu’au bout, mais le tableau d’affichage ne bougeait plus. Toujours pas serein, l’OL retrouvait le chemin du succès et confortait sa troisième place.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.