L’OGC Nice aurait-il pu recoller au score face au PSG ? Après une première mi-temps indigente de la part des Aiglons, ils étaient revenus avec de bien meilleures intentions après la pause et avaient réduit la marque grâce à Ganago. Menés 1-2, ils commençaient à faire douter le PSG et profitaient de l’appui du public de l’Allianz Riviera. Sauf que tout s’est effondré à la 74e minute lorsqu’un fait de jeu somme toute banal a bouleversé le scénario. Touché à retardement par Leandro Paredes, Wylan Cyprien s’agace et lève le bras en direction de l’arbitre, alors que l’action continue. M. Letexier aperçoit le geste d’humeur du milieu niçois et lui brandit immédiatement un carton jaune, le deuxième de la partie, synonyme d’exclusion. Dans la foulée, le défenseur Christophe Hérelle touchera Paredes au visage et sera également expulsé après le visionnage des images.

Après la rencontre, finalement perdue 1-4, les Niçois l’avaient mauvaise. À l’image de Pierre Lees-Melou, le premier à s’arrêter en zone mixte, mi-remonté mi-fataliste. « Moi je croyais qu’il voulait annuler le carton rouge de Wylan. J’étais à côté de Wylan, je sais très bien ce qu’il a dit. Il a dit « y a pas faute, là ? » de manière énervée, c’est normal. (…) Mais voilà, il y a des arbitres où on ne peut malheureusement pas discuter. J’ai essayé de dialoguer avec lui et il a dit : « ce soir je n’ai pas envie de parler ». Donc on ne parle pas et il a distribué », a-t-il commenté, avant de revenir sur l’attitude de M. Letexier. « L’arbitre on ne pouvait pas parler avec lui. C’était simple, c’était ses mots. « Je ne discute pas aujourd’hui, je n’ai pas envie de parler ». Donc c’est compliqué de discuter. On n’est pas des méchants. On a essayé de parler poliment, mais ce n’était pas possible. »

« Le geste, ça ne me va pas »

Le capitaine des Aiglons, Dante, était lui moins vindicatif, mais a rapporté son échange avec l’homme en noir (ou plutôt en jaune sur cette rencontre). « L’arbitre m’a dit qu’il (Cyprien, ndlr) avait fait un geste, contre lui. J’ai demandé s’il lui avait manqué de respect, mais il m’a dit « le geste ça ne me va pas ». Pourtant, il y a plein de joueurs qui font ce genre de geste. » L’entraîneur des Niçois Patrick Vieira a lui expliqué qu’il y avait un historique avec cet arbitre en particulier. « C’est pénible car ce n’est pas la première fois avec cet arbitre. Je connais Wylan (Cyprien), en aucun cas il n’a pu manquer de respect à l’arbitre. C’est frustrant et décevant pour nous car à onze contre onze, on y croyait encore. (…) Revenir à 2-1 nous a accordé de l’espoir. Ce qui est vraiment frustrant, c’est que j’ai l’impression qu’il y a un problème entre l’OGC Nice et cet arbitre. »

Et le principal concerné ? Wylan Cyprien s’est également exprimé en zone mixte, et a assuré n’avoir à aucun moment insulté M. Letexier. Son geste d’humeur, plutôt classique sur les pelouses de Ligue 1, n’a pas trouvé grâce aux yeux de l’arbitre, qui n’a pas hésité. Leandro Paredes, en ayant initialement commis une faute, a donc provoqué deux expulsions dans le camp adverse. Également passé en zone mixte, il n’en a pas rajouté : « je ne sais pas ce qu’il se passe sur la première expulsion. Sur la deuxième, il me met la main au visage et il m’a cherché. » Que se serait-il passé sans cet emballement soudain ? Nous ne le saurons jamais.