« La recherche de l’avion léger PA 46 Malibu a repris à 8h ce matin. Aucune trace n’a été trouvée il était en route de Nantes, France à Cardiff, Pays de Galles, avec 2 personnes. Plus d’infos bientôt disponibles », pouvait-on lire ce mardi 22 janvier matin sur le compte twitter de la police de Guernsey. Si ce compte twitter nous intéressait autant c’est parce nous apprenions tôt ce matin que l’avion d’Emiliano Sala, qui l’emmenait de Nantes à Cardiff, où il venait d’être transféré, avait disparu à quinze kilomètres des cotes.

Censé arriver à 21 heures le lundi 21 janvier, l’avion de tourisme occupé par l’attaquant argentin et par le pilote avait perdu tout contact avec les autorités de l’air et avait donc disparu alors que les conditions climatiques n’étaient pas forcément si mauvaises que cela. « Quelques orages, mais rien de très intense. La vitesse du vent n’était pas si forte, autour de 30 km/h. Ensuite, un épisode de pluie important est descendu du Nord-Ouest depuis 23h30 lundi soir, et les vents sont désormais autour de 50 km/h », expliquait même Mark Wilson, un spécialiste météo du Met.

L’épave de l’avion retrouvé le 3 février

Autant dire que ce mardi matin, tout le monde attendait des nouvelles qui n’arrivaient pas. Les chances de retrouver le pilote de l’avion ainsi que le joueur en vie s’amenuisaient donc d’heure en heure, puis de jour en jour. Quelques jours plus tard, les autorités annonçaient la fin des recherches sans n’avoir aucune trace de l’avion. Toutefois, les proches du joueur ainsi que des membres de la famille du football avaient créé une cagnotte afin de financer des recherches privées. Des recherches qui ont porté leurs fruits puisque le 3 février, les autorités annonçaient avoir retrouvé l’épave au fond de la Manche.

On attendait alors, avec un peu de peur, la confirmation de la mort de l’ex-attaquant du FC Nantes et du pilote. Une nouvelle qui n’a pas tardé à arriver. « Le corps transporté au port de Portland aujourd’hui, ce jeudi 7 février 2019, a été officiellement identifié comme étant celui du footballeur professionnel Emiliano Sala. Les familles de M. Sala et du pilote David Ibbotson ont été informées de cette nouvelle. (...) Nos pensées les accompagnent en cette période difficile. », peut-on ainsi lire. Une nouvelle plus que tragique pour le monde du football et surtout pour le FC Nantes, et pour Cardiff, qui n’aura jamais vu son nouvel attaquant à l’oeuvre.