Le 4 mai 2018. Voilà à quand remontait la dernière titularisation de Layvin Kurzawa en Ligue 1. Depuis, hormis une titularisation en Coupe de France le 9 janvier dernier face à Pontivy, le latéral gauche a été indisponible durant la première partie de saison 2018-2019 avant de faire quelques apparitions, en cours de match en 2019. Alors pour lui, le retour dans le onze de départ de Thomas Tuchel mercredi soir contre Montpellier représentait un évènement. « Ça fait du bien. J’en avais besoin, mentalement déjà, car ces derniers temps, c’était un peu compliqué », a-t-il déclaré à la fin du match en zone mixte.

« Je suis assez content de mon match aussi. Je pense avoir fait un bon match, apporter ce que le coach avait demandé et c’est ça le plus important ce soir. » Effectivement, Kurzawa a livré un très bon match, notamment sur le plan offensif. C’est lui qui a ouvert le score de la tête sur un excellent ballon de Dani Alves, avec un appel digne d’un attaquant de pointe. « Oui, j’en avais parlé avec Edi (Cavani, ndlr) avant. Je me suis dit, je ne vais pas aller au deuxième, je vais aller au premier, comme il fait lui », a-t-il raconté.

Enfin de la concurrence à gauche

Positionné très haut, comme il l’apprécie, il a délivré de nombreux centres et profité de l’espace dans son couloir. C’est ce qui était prévu. « Oui vraiment jouer comme un 4e attaquant parce que beaucoup de personnes ont joué assez offensif, apporter de la profondeur et des centres pour Kylian et les autres qui sont devant. » Thomas Tuchel a apporté un léger bémol en conférence de presse. Mécontent du manque d’agressivité de ses hommes en première période, il aurait aimé voir Kurzawa être plus tranchant sur ce point précis. « Très bien aujourd’hui, mais aussi un peu négligent défensivement. Techniquement, il est très fort avec le ballon. Je suis toujours un peu inquiet avec lui, car il est fragile. Il est créatif, mais on sent qu’il est fragile. »

Tuchel nuance donc légèrement la qualité du match de Kurzawa, mais il sera heureux, lui qui déplore le manque de profondeur de son effectif, de retrouver un latéral gauche apte, et au profil différent de celui de Juan Bernat, titulaire du poste depuis le début de saison. Désormais, Kurzawa est bel et bien de retour et il compte bien se faire une place au soleil. « Avoir le plus de temps de jeu, essayer de grappiller le plus possible et essayer d’être le meilleur possible », voilà les objectifs énoncés par le joueur de 26 ans. Pour une fois, Tuchel aura le choix !