Si Nantes affiche une très belle cinquième place au classement de Ligue 1 à mi-parcours, il le doit plus à son collectif retrouvé depuis l’arrivée de Christian Gourcuff qu’au poids de son attaque. En L1, seuls Dijon et Nîmes ont fait pire que les Canaris qui n’ont marqué que 17 buts dont 4 pour le seul Kalifa Coulibaly, blessé suite à une probable élongation face à Bayonne en Coupe de France. Le temps presse donc pour le FC Nantes qui se doit de se renforcer offensivement.

Durant tout le mois de décembre, le club des bords de l’Erdre a multiplié les pistes comme nous vous le révélions. De Majeed Waris (FC Porto), à Yohan Boli (Saint-Trond) en passant par leur ancien joueur Préjuce Nakoulma, tous ont été espérés du côté de la Beaujoire. Mais à en croire Ouest France, aucun de ces trois joueurs ne devrait débarquer à Nantes cet hiver puisque le choix nantais s’est porté sur Renaud Emond, l’avant-centre du Standard de Liège.

Un contrat de deux ans et demi et un transfert de 3 M€

À 28 ans, cet attaquant belge n’est pas très connu en France. Pourtant, il s’agit d’un véritable buteur, qui reste sur 37 buts marqués et 11 passes décisives distillées en deux saisons de Jupiler Pro League et qui a participé à deux campagnes de Ligue Europa avec le club belge. Véritable chouchou du public, Emond, qui s’est révélé très tard en Belgique, avait évoqué son avenir ce lundi dans les colonnes du Soir et se disait ouvert à un challenge à l’étranger. C’est sans doute à Nantes que son avenir va se trouver.

Selon Ouest France, l’attaquant belge devrait s’engager pour deux ans et demi avec Nantes pour une somme de 3 M€. Les mauvaises langues diront que l’ombre du sulfureux agent belge Mogi Bayat plane sur ce probable transfert. D’autres espéreront sans doute un meilleur succès que Luigi Pieroni, Yassine El Ghanassy ou encore Anthony Limbombe, trois joueurs belges qui n’ont guère connu de succès en Loire Atlantique…