Le 17 décembre dernier, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions a donné un duel fort alléchant entre le Paris Saint-Germain et Manchester United. Il y a deux mois, les Franciliens pouvaient s’avancer confiants. Premiers d’un groupe relevé (Naples, Liverpool et Étoile Rouge de Belgrade) et toujours invaincus en Ligue 1 à ce moment là de la saison, tous les compteurs étaient au vert pour les hommes de Thomas Tuchel. Surtout que dans le même temps, Manchester United végétait dans le milieu de tableau de la Premier League et le coach des Red Devils, José Mourinho, était très contesté.

Finalement licencié après une défaite cinglante contre Liverpool (3-1), le Portugais a vu Ole Gunnar Solskjær prendre sa place sur le banc mancunien. Le Norvégien a remobilisé un groupe fracturé et a glané pas moins de 10 victoires en 11 rencontres depuis sa nomination. Dans le même temps, le Paris Saint-Germain a joué de malchance. Tout d’abord en perdant Neymar sur blessure lors d’un match de Coupe de France face à Strasbourg. Puis ce samedi face à Bordeaux avec une lésion d’un tendon de la hanche pour Edinson Cavani et une commotion cérébrale pour Thomas Meunier. C’est donc dans cette situation surréaliste où les forces se sont rééquilibrées que les deux formations se retrouvent ce soir à Old Trafford (une rencontre à suivre sur notre live commenté).

Du classique pour Solskjær, Tuchel doit s’adapter

Voulant capitaliser sur un groupe qui n’a pas connu la défaite depuis son arrivée, Ole Gunnar Solskjær décide de reconduire son 4-3-3 hybride avec un Paul Pogba très mobile. Très en forme ces dernières semaines, David De Gea devrait se retrouver dans les cages pour ce choc. Le portier espagnol pourra compter sur une défense qui ne cesse de progresser. Ashley Young prendrait le couloir droit tandis que Luke Shaw serait son pendant gauche. Dans le même temps, Victor Lindelöf et Éric Bailly formeraient la charnière centrale. Nemanja Matic et Ander Herrera constitueraient un double pivot devant Paul Pogba. Le Français tenterait alors de s’intercaler entre les lignes parisiennes. Jesse Lingard et Anthony Martial occuperaient les couloirs tandis que Marcus Rashford se retrouverait en pointe de l’attaque mancunienne.

En face, Thomas Tuchel s’est logiquement adapté aux différents forfaits qui ont perturbé son équipe, mais devrait quand même aligner un 4-2-3-1. Pas de réels changements sur le plan défensif pour le technicien allemand puisque Gianluigi Buffon protégerait les buts parisiens. L’Italien devrait compter sur un quatuor qui a donné satisfaction en phase de poules, à savoir, Thilo Kehrer, Thiago Silva, Presnel Kimpembe et Juan Bernat. Le rôle de sentinelle reviendrait à Marquinhos. Le Brésilien devrait être épaulé par Marco Verratti... De facto expérimentale, la ligne offensive serait occupée par Dani Alves, Angel Di Maria et Draxler, en soutien de l’arme numéro une parisien, Kylian Mbappé.