Le rétropédalage de Wenger sur un Mondial biennal

Par Josué Cassé
2 min.
Le rétropédalage de Wenger sur un Mondial biennal @Maxppp
La suite après cette publicité

Dans un long entretien accordé à L'Equipe, Arsène Wenger est logiquement revenu sur le quart de finale du Mondial qatari opposant la France à l'Angleterre. Si l'ancien technicien des Gunners a livré son pronostic, il est également revenu sur son projet de Coupes du monde biennales. Après avoir défendu publiquement l'an dernier ce concept, Wenger y semble, cependant moins attaché aujourd'hui. «On m'avait demandé d'y réfléchir et je pensais que ce n'était pas une mauvaise idée. Mais une telle évolution nécessitait de revoir complètement le calendrier des qualifications. On ne se dirige pas vers ça aujourd'hui, plutôt vers des cycles de quatre ans avec en alternance une Coupe du monde, la Coupe du monde féminine qui prend de plus en plus d'importance, l'Euro et la Coupe du monde des clubs, qui sera inévitable».

Relancé sur la question, le Français de 73 ans s'est, malgré tout, montré favorable à ce que d'autres Coupes du monde se tiennent en hiver : «si on veut démocratiser le football, il faudra aller dans des pays d'Afrique où il est impossible de disputer un Mondial l'été... On le voit avec cette édition au Qatar : une Coupe du monde en hiver, ça fonctionne. Alors, certes, beaucoup de sélections n'ont pas eu le temps de bien se préparer physiquement. Mais au moins, elles ont toutes abordé cette compétition avec une vraie fraîcheur mentale, ce qui n'a pas toujours été le cas par le passé. Je me souviens d'équipes qui ont débuté une Coupe du monde fatiguées psychologiquement, parce que la période de préparation s'était mal passée...»

À lire CdM 2022 : Edinson Cavani et l’Uruguay sanctionnés par la FIFA
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité