PSG : Sergio Ramos dévoile ses ambitions pour la saison à venir

Dans un entretien accordé au média officiel du club, le défenseur central espagnol Sergio Ramos s'est livré sur la préparation estivale à la veille de l'entrée en lice du PSG en championnat face à Clermont, mais s'est confié sur les nouveaux changements sportifs du club de la capitale.

Sergio Ramos célèbre son but avec le Paris Saint-Germain
Sergio Ramos célèbre son but avec le Paris Saint-Germain ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après une première saison 2021/2022 compliquée sous le maillot du Paris Saint-Germain, Sergio Ramos semble bien prêt à retrouver son niveau d'antan. Avec 13 petits matches (9 en tant que titulaire) toutes compétitions confondues l'an passé (2 buts), le défenseur central espagnol avait été la cible de critiques en raison de ses soucis au mollet, qui lui ont fait rater 33 rencontres du PSG, donc le huitième de finale de la Ligue des Champions face à son ancien club, le Real Madrid. Néanmoins, le début de son deuxième exercice vient effacer ces échos négatifs : titulaire aux côtés de Marquinhos et Presnel Kimpembe, l'international de la Roja (180 sélections, 23 buts) s'est montré solide défensivement et s'est même mué en buteur d'une talonnade en seconde période face au FC Nantes.

Un premier sacre pour le PSG au Trophée des Champions, qui vient lui apporter de la confiance au niveau personnel. «La vérité, c'est que je suis dans un bon moment, en forme physiquement après une bonne présaison, beaucoup d'efforts et de dévouement, beaucoup d'heures consacrées à me sentir bien, a-t-il déclaré dans une interview accordée au média officiel du club. Heureusement, nous avons commencé la saison en gagnant un titre, j'ai pu afficher un bon niveau dans le match et j'ai été capable de marquer un but dans une finale et c'est toujours très spécial. (...) Sur le plan mental, c'est toujours bon pour le groupe de commencer par gagner un titre, c'est toujours important : défendre, garder nos cages inviolées, c'est aussi notre priorité. Mais si vous pouvez ensuite contribuer offensivement en marquant des buts, c'est encore mieux.»

Une bonne relation avec Galtier

Le quadruple champion d'Europe avec le Real Madrid (2014, 2016, 2017 et 2018) s'est ensuite confié sur sa relation avec son nouvel entraîneur Christophe Galtier, arrivé cet été sur le banc parisien en provenance de l'OGC Nice. «Nous avons encore un petit problème avec la langue (rires), mais il parle lentement, je le comprends parfaitement. Nous communiquons bien ensemble, sur le nouveau système de jeu que nous adoptons, sur ce qu'il attend de nous. Au final, nous nous comprenons très bien, c'est un entraîneur avec un très haut niveau sur le plan technico-tactique. Il a gagné le championnat avec une autre équipe de France (Lille en 2020/2021, ndlr), donc c'est quelqu'un d'expérimenté dans le football et nous devons profiter de cela et essayer de projeter les idées de l'entraîneur sur le terrain.»

Le défenseur de 36 ans n'a pas hésité à aborder le changement tactique arrivé avec la nouvelle direction : le défense à 3, qu'il a très peu expérimenté, que ce soit avec l'Espagne ou le Real Madrid. «C'est aussi un avantage de jouer avec trois centraux, parce que ça donne une stabilité, une solidité et un équilibre défensif très élevé qui transmet beaucoup de sécurité aux attaquants sur les contre-attaques, ils peuvent revenir un peu plus lentement. Mais de manière générale, je pense que petit à petit, nous apprenons à nous connaître, on apprend le timing nécessaire pour se couvrir et faire les permutations avec les pistons et les latéraux. (...) Je suis ravi de faire partie du onze et surtout en tant que défenseur central à droite. Quand on travaille en équipe, il faut de la solidarité, du respect et surtout de la communication, ce qui est à mon avis le plus important pour faire avancer le bloc ou quand il faut le faire reculer pour défendre.»

Enfin, à la veille du déplacement sur la pelouse de Gabriel-Montpied pour y affronter le Clermont Foot 63 pour le premier match de la saison 2022/2023 de Ligue 1, l'ancien Merengue a tenu à rappeler l'importance que doit donner l'effectif parisien aux 19 autres équipes du championnat. «Toutes les équipes qui jouent contre Paris ont une très bonne occasion de se montrer. Donc pour tous les adversaires, nous avons le plus grand respect et nous savons que si nous sommes détendus, le match sera beaucoup plus difficile. Donc nous devons accorder à chaque adversaire l'importance qu'il mérite. L'adversaire que nous aurons samedi (Clermont, ndlr) voudra gagner, nous aussi, nous jouons à l'extérieur, sans nos supporters. Ce sont des choses que nous devons prendre en compte, nous devons être bien concentrés, focus sur la victoire et bien faire les choses car ce sera un match difficile. Mais espérons, bien sûr, que nous gagnerons.»

Plus d'infos

Commentaires