Amical : le PSG fait le boulot face à Kawasaki Frontale

Le PSG est venu à bout de Kawasaki Frontale sur le score de 2-1, avec des réalisations de Messi et de Kalimuendo, pour son deuxième match de préparation estivale.

Le onze du PSG face à Kawasaki
Le onze du PSG face à Kawasaki ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après la victoire face à QRM (2-0) vendredi dernier, le Paris Saint-Germain enchaînait sur son deuxième match amical de la saison ce mercredi, à 12h30. Un duel au Japon, où les Parisiens sont actuellement en stage, face au Kawasaki Frontale, actuel troisième du championnat local. Un duel intéressant pour lequel Christophe Galtier misait sur son 3-5-2, avec une charnière composée de Marquinhos, Sergio Ramos et Presnel Kimpembe. A noter que Vitinha était titularisé aux côtés de Gueye dans l'entrejeu, alors qu'on avaiut droit au trio Neymar-Mbappé-Messi aux avant-postes. En face, l'écurie japonaise pouvait notamment compter sur Leandro Damiao à la pointe de l'attaque.

Dès l'entame de match, on sentait que les Japonais étaient un peu au-dessus sur le plan physique, eux qui sont en plein championnat. Mais les Parisiens compensaient sur le plan technique, avec un Messi et un Neymar plutôt en vue lors des premiers instants de la partie. Servi par Hakimi, le Brésilien s'offrait même la première situation de la rencontre, avec une frappe lourde bien repoussée par le portier rival (10e). Dominateurs et bien positionnés dans la moitié rivale, les Parisiens devaient tout de même se méfier. Parti dans le dos de Ramos et Kimpembe, Marcinho se présentait devant Donnarumma mais manquait le cadre, alors qu'il avait une opportunité en or pour ouvrir le score (17e). Dans la foulée, c'est Mbappé qui manquait une sacrée occasion, avec un mano a mano raté contre le portier de Kawasaki, qui était vite sorti dans ses pieds (18e). Défensivement, les Parisiens étaient un peu dans le mal, surtout sur ce côté droit de la défense, avec un Ramos souvent pris de court et un Hakimi pas toujours bien positionné. Mais balle au pied, le champion de France savait se montrer dangereux, très dangereux, avec un Mbappé qui montait en puissance mais était assez maladroit à la finition, avec cette nouvelle occasion ratée (28e).

Une première période séduisante, et une deuxième période plus calme

Les trois stars offensives parvenaient à se trouver assez facilement, et commençaient à multiplier les situations chaudes. Après avoir vu un défenseur lui repousser un ballon sur la ligne, Lionel Messi allait enfin être récompensé. Sur une remise en retrait d'Achraf Hakimi, l'Argentin enchaînait sur une frappe à ras de terre légèrement déviée par un défenseur, ce qui suffisait à tromper le gardien nippon (0-1, 32e). Donnarumma devait tout de même vite se jeter au sol pour éviter l'égalisation d'Akihiro Ienaga (35e), mais c'est le PSG qui continuait de dominer. Au deuxième poteau sur un centre plein de mauvaise intention de Mbappé, Sergio Ramos ne pouvait pas reprendre correctement de la tête (36e). Pour l'entame de la deuxième période, Christophe Galtier faisait entrer quelques remplaçants, comme Bernat, Sarabia et Icardi.

Sur ce deuxième acte, la formation locale semblait avoir retrouvé un peu de mordant, alors que les changements parisiens ont un peu déstabilisé l'écurie de Ligue 1 dans le jeu. Mais la qualité individuelle parisienne allait faire la différence. Côté droit, Messi et Bernat s'offraient un une-deux, l'Espagnol centrait pour Kalimuendo qui expédiait le cuir au fond des filets, pratiquement à bout portant (0-2, 56e). De quoi se montrer, alors que son avenir à Paris reste incertain... Entré en jeu en deuxième période, Mauro Icardi s'offrait lui une belle occasion, mais butait sur le portier rival (67e). Le rythme retombait ensuite de façon considérable, avec bon nombre d'imprécisions techniques des deux côtés et un jeu surtout ocncentré autour du rond central. Le PSG était tout de même proche de signer son troisième but de la soirée sur une action gag, avec un tir d'un défenseur sur le montant (77e). Les locaux allaient tout de même réduire l'écart, sur coup de pied arrêté, avec une belle tête croisée de Yamamura, laissé seul dans la surface (1-2, 84e). Rendez-vous samedi à midi pour un nouveau duel en terres nippones, face aux Urawa Reds cette fois.

Revivez le film du match sur notre live commenté.

Plus d'infos

Commentaires