Arsenal : c'est difficile pour Thomas Partey

Parti de l'Atlético de Madrid lors du dernier mercato estival, le milieu de terrain ghanéen peine à trouver ses marques chez les Gunners.

Thomas Partey se iba al Arsenal
Thomas Partey se iba al Arsenal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Avec le recul, le départ de Thomas Partey vers Arsenal peut être vu comme une décision terrible pour la carrière du Ghanéen. Effectivement, l'Atlético de Madrid roule vers le titre de Liga et est encore en course en Ligue des Champions, alors que les Gunners végètent en milieu de tableau de Premier League. Si l'ancien Colchonero était supporter de l'écurie londonienne quand il était gamin, ce qui explique en grande partie ce transfert, ça ne se passe pas forcément très bien pour lui à l'Emirates depuis son arrivée.

Samedi après-midi encore, le Ghanéen a vécu un après-midi compliqué face à Aston Villa. Auteur d'un match honnête, ni bon ni mauvais, le numéro 18 d'Arsenal a dû quitter ses partenaires à un quart d'heure de la fin, la faute à une blessure musculaire qui va l'éloigner des terrains pendant plusieurs matches, lui qui avait déjà manqué dix rencontres des Gunners entre décembre et janvier suite à un souci à la hanche. Dans ces conditions, difficile d'être performant et régulier.

Partey est à l'aise sous les ordres d'Arteta

Avec onze rencontres jouées en Premier League (dont neuf titularisations), le bilan de celui qui avait coûté 50 millions d'euros à Arsenal il y a quelques mois est loin d'être reluisant malgré de très bons débuts face à Manchester United en novembre, ou une bonne prestation contre Newcastle plus tôt en janvier. « Mikel Arteta m'aide beaucoup », a résumé le joueur dans un entretien relayé par les médias espagnols ce lundi, où il a évoqué la différence entre l'Atlético et à Arsenal. « Mikel nous dit qu'on n'a pas besoin d'être tous sur la même ligne, devant l'adversaire. Tu as le temps pour faire ce que tu veux avec le ballon. C'est incroyable. Cette façon de jouer m'aide, ici on presse plus haut. Dès le début du match », a ajouté le joueur, conscient d'évoluer dans un contexte favorable.

Toujours est-il que l'entraîneur espagnol risque de devoir composer sans son milieu de terrain pendant tout ce mois de février, avec des rendez-vous très importants en championnat face à Leeds, Manchester City ou Leicester, ainsi que cette double confrontation éliminatoire face à Benfica en seizièmes de finale de Ligue Europa. Plus qu'à espérer qu'une fois remis de ce nouveau souci, Partey puisse enchaîner et montrer l'étendue de son talent au public anglais...

Plus d'infos

Commentaires