OL : le retour en grâce du maestro Bruno Guimarães

Un peu moins rayonnant depuis le retour à la compétition, Bruno Guimarães voulait retrouver la lumière vendredi lors de son premier match de L1 de la saison 20-21. Et le Brésilien a répondu présent !

Bruno Guimarães face à Dijon
Bruno Guimarães face à Dijon ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un pari gagnant. Après de longues semaines de négociations et une forte concurrence de l'Atlético de Madrid, l'Olympique Lyonnais a réussi à mettre la main sur Bruno Guimarães le 30 janvier dernier. Un transfert d'un montant de 20 M€ qui est signé Juninho. Le directeur sportif est aller au charbon pour convaincre le joueur de dire oui à l'OL. Et il a su se montrer convaincant. Très rapidement, le natif de Rio de Janeiro a réussi à se rendre indispensable aux Gones. C'est bien simple, il était la pièce manquante à l'OL. Dès sa première apparition, il a permis de fluidifier son jeu de son équipe, apportant sa vista et son jeu à une touche de balle.

Le Brésilien avait fait forte impression à ses débuts

Intelligent dans ses déplacements, tant offensivement que défensivement, le footballeur âgé de 22 ans a impressionné lors de ses 4 premières apparitions sous le maillot lyonnais (Metz, Juventus, ASSE et PSG). Ensuite, il a été un peu moins brillant face au LOSC le 8 mars dernier (défaite 1-0). Un match qui était son dernier avant un petit moment puisque le football a été stoppé durant des semaines en raison de l'épidémie de coronavirus. Celle-ci l'a freiné en plein élan, lui qui venait d'être appelé pour la première fois de sa carrière avec la Seleção au mois de mars. Après s'être bien préparé, il a retrouvé la compétition avec Lyon.

Titulaire face à Paris lors de la finale de la Coupe de la Ligue, il avait amené sa qualité de passe avant d'être remplacé à la 65e. Ensuite, il a débuté les trois matches de Champions League face à la Juventus, Manchester City et le Bayern Munich. Mais le Brésilien a été moins influent qu'à son habitude, alors que ses compères Aouar et Caqueret rayonnaient. Hormis face à la Juventus (90 minutes jouées), il a été remplacé face aux Skyblues (69 minutes jouées) puis face aux Bavarois (45 minutes jouées).

Guimarães a été monstrueux face à Dijon

De retour en L1, le Brésilien était donc attendu, lui qui sera amené à devenir l'un des leaders de l'équipe. Encore plus avec le départ probable d'Aouar, absent face à Dijon car positif au coronavirus. Et Guimarães a su répondre présent, lui qui dont l'entente avec Caqueret est excellente. Il a avalé les kilomètres et multiplié les offensives (6e, 26e, 39e) sans trouver le cadre. Il a surtout souvent très bien servi ses partenaires, qui enchaînaient les approximations en première période. En seconde mi-temps, il a continué à porter son équipe, amenant un état d'esprit conquérant et son intelligence de jeu. Après la rencontre, le Brésilien (83% de passes réussies) était satisfait, lui qui s'est confié à OLTV. « C’était très important de débuter avec une victoire. L’équipe a bien joué. Je me suis très bien senti au milieu avec Maxence Caqueret. Je suis content. Je préfère avoir le ballon.»

Son coach était content de son match, même s'il a sous-entendu qu'il attendait plus de prestations de ce type. «Aujourd'hui, on avait plus de 70% de possession de balle donc on pourrait dire que Bruno est plus efficace dans ce domaine-là. Mais Maxence l'a été avec 30% (en C1). Donc il n'y a pas de raison que tous mes joueurs, même avec un plan de jeu différent ne soient pas en capacités d'être très bons. Houssem et Maxence ont été très bons. D'autres auraient pu être certainement un peu meilleurs sur certains matches, même si je n'oublie pas que quand on joue la Juve, City et le Bayern il y a un peu d'opposition en face». Un message que Bruno Guimarães a certainement entendu et compris.

Plus d'infos

Commentaires