Coupe d’Afrique des Nations 2021 : une première journée rocambolesque

La première journée de la CAN 2021 a été marquée par une multitude d’histoires et de polémiques plus rocambolesques les unes que les autres.

La Coupe d'Afrique des Nations
La Coupe d'Afrique des Nations ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Cameroun a lancé sa Coupe d’Afrique des Nations ce dimanche. Une 33e édition qui avait eu son premier lot de polémique bien avant le début de la compétition. Entre les rumeurs sur un possible report lié aux conditions sanitaires, la pression des clubs pour ne pas lâcher certains joueurs ou le plus tard possible, cette Coupe d’Afrique ne débutait pas dans le plus grand des calmes. Le match d’ouverture entre le Cameroun et le Burkina Faso avait d’ailleurs été marqué par une première histoire hallucinante. Juste avant la rencontre, plusieurs Burkinabés avaient été testés positifs et le sélectionneur adjoint avait déclaré que ces tests avaient été faits par d’autres personnes que la CAF, sous-entendant donc qu’il y avait une possibilité que ces tests soient falsifiés.

Après cette polémique, est venue celle de la qualité de certains terrains. Si la plupart des pelouses sont plutôt convenables, celle de la rencontre entre l’Algérie et la Sierra Leone n’était pas digne d’une compétition continentale. Les sélectionneurs et plusieurs joueurs s’étaient ouvertement plains de ce terrain qui n’aide pas à la pratique du football. Les équipes d’un même groupe jouent d’ailleurs sur le même terrain et les pelouses se sont dégradées encore plus rapidement. De quoi forcément renvoyer une image plutôt négative. Même si l’on retiendra surtout le match héroïque du jeune gardien sierraléonais Mohamed Kamara concernant le match des Fennecs. Les stades résonnent aussi plutôt creux puisque les spectateurs n’étant pas vaccinés ne peuvent accéder aux tribunes. Et alors que seulement 6% des habitants du Cameroun ont un passe vaccinal, les matches n’attirent pas grand monde sauf lorsque le pays organisateur joue.

Le fiasco du match Tunisie - Mali

Mais ces petites polémiques ne sont probablement rien à côté de celle lors du match de ce mercredi entre la Tunisie et le Mali. L’arbitre de la rencontre Janny Sikazwe a sifflé la fin du match à la 85ème minute. Conscient de sa première erreur, il a fait reprendre le match, mais a sifflé une deuxième fois la fin de la rencontre à la 89 minutes (et 49 secondes) et alors qu’il devait y avoir plus de cinq minutes de temps additionnel. De quoi provoquer la colère de toute l’équipe tunisienne. Et comme si cela ne suffisait pas, la CAF, plus de 20 minutes après la rencontre, a décidé de rappeler les deux équipes sur le terrain pour jouer les minutes restantes. Si le Mali s’est présenté sur la pelouse, la Tunisie n’a pas souhaité reprendre la rencontre et a depuis déposé une demande de réserve pour contester cette défaite.

Enfin, pour clôturer le tout, lors des hymnes entre la Gambie et la Mauritanie, les organisateurs ont envoyé le mauvais hymne pour la sélection des Mourabitounes. Et malgré plusieurs essais ainsi que quelques minutes de flottement, l’hymne de la Mauritanie n’a finalement pas été diffusé. Pour le moment, les nombreuses polémiques ont rythmé le début de cette CAN mais l’enjeu des seconds matchs de groupes devrait remettre le football au centre des débats. Et heureusement.

Plus d'infos

Commentaires