Qualif. CdM 2022 : l’Allemagne écrase l’Arménie, l’Espagne se rassure et l’Italie dans l'Histoire

Critiqué après sa défaite face à la Suède, l’Espagne a réagi en battant facilement la Géorgie (5-0). L’Allemagne n’a fait qu’une bouchée de l’Arménie (5-0) et prend la tête du groupe J. Accroché par la Suisse (0-0), l’Italie enchaîne tout de même son 36e match consécutif sans défaite et bat ainsi le record détenu par la Roja et le Brésil. De son côté, la Belgique dispose facilement de la République Tchèque (3-0) et accroît son avance dans la poule E.

Gnabry célèbre son but face à l'Arménie.
Gnabry célèbre son but face à l'Arménie. ©Maxppp

Les rencontres des groupes B, C, E, I et J se poursuivaient ce dimanche soir, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2022. Dans la poule B, l’Espagne devait réagir face à la Géorgie (5e, 1 point), après sa défaite en Suède jeudi (2-1). Deuxième avec deux points de retard et un match disputé de plus que les Scandinaves, une victoire était indispensable pour la Roja afin d’espérer ne pas avoir à passer par les barrages. Dans le même temps, la Grèce (4e, 2 points) se déplaçait au Kosovo (3e, 3 points). Premier du groupe C avec 10 points, l’Italie allait défier la Suisse (2e, 6 points). Même chose pour la Belgique (1er, 10 points) qui recevait la République Tchèque (2e, 7 points) dans le groupe E. Bon dernier du groupe I avec 0 point, Saint-Marin accueillait la Pologne (2e, 7 points). Enfin, choc au sommet dans le groupe J, où l’Allemagne (2e, 9 points) recevait l’Arménie (1er, 10 points), alors que le Liechtenstein (6e, 0 point) se déplaçait sur la pelouse de la Roumanie (4e, 6 points).

La suite après cette publicité

L’Espagne se rassure

Sous pression avant la rencontre, l’Espagne débutait parfaitement et concrétisait sa domination. Gaya était à la réception d’un corner mal repoussé et sa frappe déviée finissait au fond des filets (1-0, 14e). La Roja prenait rapidement deux buts d’avance grâce à la réalisation de Soler (2-0, 25e). Lancé dans la profondeur par Torres, Llorente remettait en retrait à ce dernier, qui trompait Loria d’une frappe croisée (3-0, 41e). Alors que Simon n’était pas loin de faire une boulette en relâchant un ballon facile, Sarabia marquait le quatrième but espagnol sur l’action suivante (4-0, 63e). Dans le duel du bas de tableau de la poule B, la Grèce, dominée en première mi-temps, parvenait tout de même à prendre l’avantage (0-1, 45+1). Un score que les Grecs pensaient tenir jusqu’au bout, mais Muriqi égalisait finalement (1-1, 90+2).

Le champion d’Europe, premier de la poule C, recevait la Suisse, deuxième. Avec quatre points d’avance au classement avant la rencontre, l’Italie avait ainsi la possibilité d’imposer un peu plus sa domination sur ce groupe. La Nazionale dominait lors du premier acte (58 % de possession), sans parvenir à prendre l’avantage. Les Italiens butaient sur un très bon Sommer, auteur de sept arrêts et le score restait de (0-0), mais battait tout de même le record d’invincibilité d’une sélection en enchaînant son 36e match consécutif sans défaite. La Belgique avait l’occasion d’accentuer son avance dans le groupe E avec la réception de son dauphin, la République Tchèque, qui pour sa part avait vu le pays de Galles revenir à une longueur d’elle au classement. Pour sa 100e sélection avec les Diables Rouges, Lukaku frappait d’entrée et donnait l’avantage à son équipe (1-0, 8e). Quelques minutes avant la fin de la première période, Vanaken trouvait Hazard d’une talonnade, qui trompait Stanek d’un pointu (2-0, 41e). Les Belges continuaient de se procurer des occasions et Saelemaekers marquait son premier but en sélection, pour sa deuxième apparition (3-0, 65e).

L’Allemagne écrase l’Arménie

Dans le groupe I, la Pologne devait s’imposer à Saint-Marin pour repasser devant l’Albanie, qui avait battu la Hongrie un peu plus tôt face (1-0). Les Polonais prenaient l’avantage rapidement par l’intermédiaire de l’inévitable Lewandowski (0-1, 4e). Swiderski faisait le break quelques minutes plus tard (0-2, 16e), avant que l’attaquant du Bayern Munich double la mise (0-3, 21e). La Pologne menait même par quatre buts d’avance à la pause, après le but de Linetty (0-4, 44e). Saint-Marin réduisait l’écart au retour des vestiaires grâce à Nanni (1-4, 48e), mais Buksa redonnait quatre longueurs d’avance à son équipe (1-5, 67e). L’attaquant inscrivait même un triplé dans les toutes dernières minutes de la rencontre (1-6, 90+2, 1-7, 90+4).

L’Allemagne pouvait prendre la tête du groupe J en battant le leader, l’Arménie. Servi dans le dos de la défense par Goretzka, Gnabry ouvrait le score dès les premières minutes du match (1-0, 6e), avant de s’offrir un doublé (2-0, 15e). À quelques minutes de la mi-temps, Reus marquait le troisième but de la Mannschaft (3-0, 35e) et Werner aggravait le score juste avant de retourner aux vestiaires (4-0, 45e). L’Arménie continuait de prendre l’eau en seconde mi-temps et encaissait une nouvelle réalisation signée Hofmann (5-0, 52e). Dans le temps additionnel, Adeyemi y allait également de son but (6-0, 90+1). Dans le même temps, la Roumanie recevait le Liechtenstein, dernier de la poule. Un match maîtrisé par les Roumains qui menaient par deux buts d’avance en moins de 20 minutes, après des réalisations de Tosca (1-0, 11e) et Manea (2-0, 18e).

Les résultats

Espagne 4-0 Géorgie

Kosovo 1-1 Grèce

Suisse 0-0 Italie

Belgique 3-0 République Tchèque

Saint-Marin 1-7 Pologne

Allemagne 6-0 Arménie

Roumanie 2-0 Liechtenstein

Le classement des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022

Revivez la rencontre Suisse-Italie avec notre live commenté

Plus d'infos

Commentaires