Equipe de France : la réaction à chaud d'Antoine Griezmann

L'équipe de France a buté sur la Hongrie à Budapest, et c'est Antoine Griezmann qui a offert l'égalisation aux Bleus en seconde période. Il s'est confié après la rencontre.

Antoine Griezmann buteur face à la Bulgarie.
Antoine Griezmann buteur face à la Bulgarie. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après son succès convaincant face à l'Allemagne, l'équipe de France a vécu un après-midi plus compliqué face à la Hongrie. Le défi physique et le bloc bas proposés par les Magyars ont empêché les hommes de Didier Deschamps de développer du jeu, même si les occasions étaient là en première période. Il a fallu un but d'Antoine Griezmann pour recoller au score et c'est le numéro 7 des Bleus, désigné homme du match, qui a confié son ressenti après le coup de sifflet final.

« Match difficile avec le public. On a perdu nos habitudes avec le stade plein, on ne s'entendait pas, terrain sec, il faisait lourd, super chaud. On le savait avant. On s'est fait prendre sur un contre. Devant on n'a pas su se trouver, on a deux-trois occasions, on n'a pas su les mettre au fond, tu le payes ça. C'est l'Euro, ce sont de grandes nations, de grands joueurs. Même face à la Hongrie c'est dur, il faudra bien préparer le match contre Portugal », a-t-il expliqué sur BeIn Sports.

Griezmann a confiance

Grizou a aussi évoqué son entente avec ses acolytes offensifs, Karim Benzema et Kylian Mbappé. «C'est le 4e match où on joue ensemble, il faut continuer à travailler ça, à mettre en place. Je sais qu'on a l'équipe pour y arriver, j'ai confiance.» Les trois hommes n'ont pas encore trouvé la carburation idéale, même si c'est surtout la finition qui a pêché face aux Hongrois.

Enfin, Griezmann a aussi mis en avant l'apport du banc de touche, d'autant que Didier Deschamps s'en est beaucoup plus servi que face à l'Allemagne, avec les entrées de Dembélé, Tolisso, Giroud et Lemar. «On a le groupe. On sait qu'on a le banc pour créer la différence à tout moment. Et derrière il faut être solide comme face à l'Allemagne. Il va falloir continuer à apprendre, à travailler.»

Plus d'infos

Commentaires